e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Revue de presse sur les antipaludiques

E-MED: Revue de presse sur les antipaludiques
---------------------------------------------------------------------

[Modérateur: est-ce que quelqu'un connait les médicaments antipaludiques qui
seront vendus par les "agents de santé" au Kenya (cf le 3ème article)? CB]

Un nouveau schéma anti-paludéen au Burundi

Bujumbura, Burundi (PANA) -  Le ministère burundais de la Santé publique a
annoncé l'arrivée au Burundi, dans une semaine, de médicaments
anti-paludéens associant l'Artesunate et l'Amodiaquine, en remplacement de
la Chloroquine et du Fansidar devenus inefficaces dans le traitement de
cette maladie, première cause de morbidité dans le pays.

Les tests d'efficacité des deux molécules ont démontré que leur
administration en premiers soins guérit jusqu'à 95% des patients, a affirmé,
devant la presse, le Dr. Dismas Baza, directeur du Projet national de lutte
contre les maladies transmissibles et carentielles au ministère burundais de
la Santé.

Il reste à rendre les coûts de traitement encore plus accessibles aux
couches pauvres de la population, les plus exposées à la maladie, a-t-il
dit.

Une cure associant l'Artesunate et l'Amodiaquine revient à 3 dollars, soit
plus du double de l'ancien protocole thérapeutique, a dit le Dr. Dismas
Baza.

Le gouvernement burundais, des Organisations non-gouvernementales(ONG),
ainsi que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sont en pourparlers,
pour dégager des subventions en vue de rendre le nouveau traitement
accessible à un plus grand nombre de citoyens démunis, a rassuré Baza.

Il a précisé que le nouveau protocole thérapeutique maintiendra la quinine
pour traiter en seconde intention les cas les plus sévères de paludisme.

Parlant de la situation épidémiologique due à la malaria, le Dr. Baza a fait
état d'une moyenne mensuelle de 150 à 200.000 cas traités au Burundi, depuis
le mois d'avril dernier.

Les pics saisonniers se situent généralement entre les mois de novembre à
février, a-t-il précisé.

Pour l'ensemble de l'année 2001, le pays a enregistré jusqu'à 3.365.640 cas
de malades du paludisme, a rappelé le Dr. Dismas Baza.

Concernant, la prévention, l'utilisation des moustiquaires imprégnées n'est
pas encore généralisée, les bénéficiaires allant, dans certaines régions,
jusqu'à les transformer en filets de pêche ou en sous-vêtements, a déploré
le Dr. Baza.

Bujumbura - 04/11/2003

**********************

Le Cap-Vert abritera une réunion sous-régionale sur le paludisme

Praia, Cap-Vert (PANA) -  Des experts des pays de l'Afrique de l'Ouest se
réunissent mercredi à Praia pour discuter de la lutte contre le paludisme,
a-t-on appris de source officielle.

Cette rencontre de trois jours, organisée par la direction Afrique de l'OMS,
va faire le bilan de la lutte contre le paludisme et harmoniser les plans de
lutte des pays de l'Afrique de l'Ouest, a indiqué la source.

La réunion de Praia s'inscrit dans le cadre de l'initiative "Faire reculer
le paludisme".

Praia - 04/11/2003

********************

Le Kenya va former des agents de santé dans la lutte contre le paludisme

Nairobi, Kenya (PANA) -  Le service de santé du district de Kitui, à l'est
du Kenya, envisage de former 100 agents de santé communautaire pour lutter
contre le paludisme dans cette zone où sévit le paludisme de manière
endémique.

Le médecin chef de Kitui, David Musyoka, a expliqué vendredi que plus de 300
personnes étaient mortes de la maladie rien qu'au cours de cette année,
soulignant la nécessité d'avoir des plans d'urgence pour éviter une telle
hécatombe.

Selon Musyoka, la formation des agents de santé communautaire coûtera
350.000 shillings (4700 dollars) sur les 12.350 dollars accordés par le
ministère l'année dernière, dans le cadre de la lutte contre le paludisme.

Il a dit que le ministère prévoyait aussi de former des gérants chargés de
vendre les médicaments anti-paludisme. Des laborantins seront également
formés en techniques de diagnostic.

"Le programme de renforcement des capacités n'a pas encore démarré parce que
le budget affecté à ce secteur a été utilisé pour une réunion des acteurs de
la santé, le mois dernier.
Toutefois, la formation va commencer dès que nous recevrons le troisième
quart du budget (en janvier 2004), a précisé le médecin.

Le paludisme est la première cause de mortalité en Afrique.

Nairobi - 31/10/2003

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Revue de presse sur les antipaludiques, remed <=