e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Coût de R et D du médicament : la grande illusion

E-MED: Coût de R et D du médicament : la grande illusion
---------------------------------------------------------------------

La Revue Prescrire

Article en Une

Coût de recherche et développement du médicament : la grande illusion
Rev Prescr 2003 ; 23 (244) : 782-787.
http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierCoutRecherche.php

Article complet :
http://www.prescrire.org/editoriaux/EDI22918.pdf

Résumé :

L'estimation du coût de recherche et développement pharmaceutiques la plus
souvent citée est fournie par un institut en bonne partie financé par les
firmes pharmaceutiques, à partir de données confidentielles fournies par
celles-ci. L'analyse de la construction de cette estimation montre que le
coût de recherche et développement est largement surestimé.

Tous les pays industrialisés sont confrontés aujourd'hui à une croissance
forte de leurs dépenses de santé, et tout particulièrement de leurs dépenses
pharmaceutiques. Ces dernières croissent sous l'impulsion des différents
facteurs que sont le vieillissement de la population, une plus forte
proportion de consommateurs de médicaments à tous les âges (notamment sous
la pression de la publicité), et des prix très élevés pour les nouveaux
médicaments.

Ces prix très élevés découlent du fait que les firmes pharmaceutiques ont,
de fait, obtenu la liberté des prix dans tous les pays industrialisés, et/ou
que les autorités chargées de la fixation des prix dans ces pays acceptent
des prix proches de ceux exigés par les firmes.

Pourquoi les pouvoirs publics acceptent-ils ces prix très élevés, alors même
que les systèmes solidaires de protection sociale sont mis à mal par
l'envolée de la facture pharmaceutique ? Les raisons sont diverses (emploi,
etc.), mais un motif souvent avancé est celui du coût de recherche et
développement des médicaments, « gigantesque », selon les firmes
pharmaceutiques.

Le coût de recherche et développement le plus souvent cité est de « 802
millions de dollars » par médicament.

Ce coût a été estimé par un institut en bonne partie financé par les firmes
pharmaceutiques, à partir de données confidentielles fournies par celles-ci.

Il s'agit en fait d'un coût "échecs compris, coûts financiers compris, et
avant impôts". Les dépenses réelles (alias décaissements) représentent la
moitié de ces " 802 millions de dollars ". Les coûts réels sont encore
diminués de moitié après impôt.
Une analyse détaillée de cette estimation montre d'autres faiblesses
méthodologiques qui en réduisent encore le niveau de fiabilité.

Cette estimation ne concerne que les nouvelles entités chimiques totalement
développées en interne.

Cette estimation repose sur des coûts de développement clinique très
supérieurs à ceux qui émanent d'autres sources.

Le fait que cette étude soit considérée comme "officielle" tient
essentiellement au fait que les firmes pharmaceutiques la présentent comme
telle.

Concernant le cas (courant) des médicaments non intégralement développés en
interne, les données disponibles sont encore plus inconsistantes.

Une transparence sur les coûts réels de recherche et développement est
indispensable pour que les pouvoirs publics prennent des décisions
raisonnées en matière d'allongement des brevets, de protection des données,
et de prix des médicaments.

Le coût de recherche et développement doit être rapporté aux profits des
firmes pharmaceutiques, qui restent les plus élevés de tous les secteurs
économiques.

©La revue Prescrire 1er novembre 2003

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Coût de R et D du médicament : la grande illusion, remed <=