e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Qui va succéder à Ebrahim Samba à la tête de l'OMS-Afrique ?

E-MED: Qui va succéder à Ebrahim Samba à la tête de l'OMS-Afrique ?
---------------------------------------------------------------------

Qui va succéder à Ebrahim Samba à la tête de l'OMS-Afrique ?
Par Paul Ejime
Journaliste à la PANA

Dakar, Sénégal (PANA) -  Ayant annoncé publiquement son intention de se
retirer en 2004 du poste de directeur régional de l'OMS pour l'Afrique
(OMS-AFRO) après 10 ans de service, Ebrahim Samba ne résiste pas seulement
fortement aux pressions visant à le  maintenir, mais insiste aussi sur le
fait de laisser la place à un successeur intègre.

"Je travaille depuis 1959 et, à 75 ans, il est temps de me retirer et de
laisser une chance aux autres", a déclaré le chirurgien gambien à la PANA à
Dakar.

Etant donné sa carrière illustre et son style de gestion largement acclamé,
le co-lauréat 1992 du Prix du leadership africain décerné par l'association
Hunger Project basée à New York, pourrait, s'il le voulait, aisément briguer
un troisième mandat de cinq ans à la tête du bureau de l'OMS pour l'Afrique.

Mais tout en rejetant avec véhémence les arguments destinés à le faire
rester dans le contexte d'un continent qui regorge de dirigeants qui
s'accrochent à leurs fauteuils, M. Samba insiste plutôt sur l'intégrité dans
la gestion des ressources et du personnel qui, selon lui, doit être
l'attribut majeur du candidat à sa succession.

"Le directeur régional de l'OMS-Afrique manipule beaucoup d'argent. Ainsi,
il doit prouver qu'on peut lui faire confiance. Sans intégrité il n'y a pas
d'argent et sans argent on ne peut pas fonctionner", a-t-il soutenu.

L'OMS-Afrique, un des six bureaux régionaux de l'Organisation mondiale de la
santé disséminés à travers le monde, couvre 46 pays avec un budget bisannuel
d'environ 190 millions de dollars.

Mais grâce à leur gestion transparente, M. Samba et son équipe ont souvent
réussi à réunir plus du triple de cette somme par le biais de fonds
extrabudgétaires ou contributions volontaires.

"En tant que directeur régional de l'OMS, il faut être responsable et
discipliné pour que l'on vous confie ces fonds.

"Vous devez aussi être considéré comme assez honnête et brave sur le plan
moral pour prendre des décisions non pas dans le but de plaire mais pour
faire ce qui est juste. Pas de favoritisme, pas de considérations politiques
ou ethniques", affirme M. Samba, ajoutant "en matière de recrutement vous
devez rechercher la compétence et la qualité et des gens capables de faire
le travail".

M. Samba a pris la tête de l'OMS-Afrique en 1995 après avoir dirigé avec un
succès reconnu par tous, le Programme de lutte contre l'onchocercose (cécité
des rivières) en Afrique de l'Ouest basé à Ouagadougou et largement financé
par les donateurs mais géré par l'OMS, qui a permis de libérer des millions
de personnes de cette maladie.

Dix ans après le départ du Dr de sa direction, le projet tire toujours les
fruits de ses contributions au développement de la santé en Afrique.

En marge de la réunion du Comité régional OMS-Afrique à Johannesburg, en
Afrique du Sud en septembre, le chirurgien gambien s'est vu décerner un prix
du mérite par le ministre burkinabé de la Santé, Alain Bedouma Yoda au nom
du président Blaise Compaoré.

Cinq candidats ont officiellement déclaré leur intérêt pour le poste de M.
Samba, qui sera vacant en 2004.

Il s'agit de l'Angolais Luis Sambo, actuel directeur de la gestion des
programmes de l'OMS-Afrique, de Francis Omaswa, directeur général des
services de santé ougandais, du Zambien  Everisto Njelesani, représentant de
l'OMS au Zimbabwe, et de Deo Barakamfitiye du Burundi, représentant de l'OMS
au Togo.

Phetsile Dlamini, docteur en médecine et ancienne ministre de la  Santé du
Swaziland, est la seule femme dans la course.

Mais des sources diplomatiques ont indiqué que d'autres candidats se
présenteraient avant les élections à l'occasion de la 54ème session du
Comité régional de l'OMS au siège de l'OMS-Afrique, à Brazzaville, au Congo.

A six mois de l'élection, le bureau du directeur général de l'OMS à Genève
doit écrire aux 46 pays membres de l'OMS-Afrique pour leur annoncer la
vacance du poste de directeur régional.

Les références des candidats sponsorisés par les pays seront alors soumises
à la réunion du Comité régional pour l'élection du candidat adéquat.

Mais alors qu'un candidat doit être sponsorisé par un pays africain, il peut
ne pas être le candidat de son propre pays.

Pour être élu, un candidat doit posséder entre autres, "des qualités de
leadership éprouvées, une capacité de gestion établie, des qualifications
professionnelles et techniques, et une certaine sensibilité aux différences
culturelles, sociales et politiques".

S'il y a moins de cinq candidats, le Comité régional peut passer directement
au tour de scrutin final, mais s'il y en a plus de cinq il y aura un scrutin
préliminaire pour réduire le nombre de  candidats à cinq, qui vont
s'affronter au dernier tour.

Le candidat élu va prendre officiellement fonction au début de l'année 2005.

Etant donné la position importante du directeur régional de l'OMS pour
l'Afrique, et vu le fait qu'il serait difficile d'écarter un candidat après
son élection, il incombe aux dirigeants africains de passer au crible les
antécédents et les qualifications des  postulants afin de s'assurer que le
meilleur soit choisi pour le continent.

Le fait que M. Samba sera difficile à égaler est une évidence, mais le plus
gros défi à relever par les dirigeants africains est de s'assurer que rien
ne sera fait pour compromettre son bilan  enviable, lors du choix de son
successeur.

Les problèmes de santé et de développement en Afrique sont immenses et,
comme le reconnaît M. Samba lui-même, "la santé est une question trop
sérieuse pour être laissée aux mains des seuls médecins".

Dakar - 03/11/2003

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Qui va succéder à Ebrahim Samba à la tête de l'OMS-Afrique ?, remed <=