e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] OMS: priorité "éradication de la polio"

E-MED: OMS: priorité "éradication de la polio"
---------------------------------------------------------------------

Le nouveau Directeur général de l?OMS décide d?intensifier l?action mondiale
pour éradiquer la poliomyélite qui menace de nouveaux pays

Dans cette ?phase critique? de l?éradication, David Heymann, spécialiste du
SRAS, est nommé représentant du Directeur général pour l?éradication de la
poliomyélite.
http://www.who.int/mediacentre/releases/2003/pr60/fr/

29 juillet 2003 | GENEVE -- Le nouveau Directeur général de l?OMS, le Dr LEE
Jong-wook, a annoncé aujourd?hui des plans pour intensifier rapidement l?
effort mondial visant à éradiquer la poliomyélite, alors que le programme
entre dans une phase critique. De fin août à décembre, les principaux pays d
?endémie organiseront des campagnes massives pour vacciner au total 175
millions d?enfants. Le succès de l?éradication repose sur celui de ces
campagnes en Inde, au Nigéria, au Pakistan et en Egypte.

?L?éradication de la poliomyélite est une priorité des plus urgentes. Je
veux voir disparaître cette maladie une bonne fois pour toutes. Nous l?avons
éliminée dans presque tous les pays du monde. Il est temps d?intensifier
notre action comme notre résolution pour la faire disparaître totalement, a
déclaré le Dr Lee. Je vais immédiatement renforcer les moyens de l?OMS pour
soutenir l?Inde, le Nigéria, le Pakistan et l?Egypte dans leurs efforts pour
vacciner chaque enfant contre la polio.?

Le Dr Lee a annoncé que, désormais, son bureau supervisait directement l?
éradication et il a nommé le Dr David Heymann, qui a dirigé l?équipe ayant
mis fin à la flambée de SRAS, représentant du Directeur général pour l?
éradication de la poliomyélite.

?A l?instar du SRAS, la polio ignore les frontières, fait observer le Dr
Heymann. En janvier, un enfant a été atteint de paralysie poliomyélitique au
Liban pour la première fois depuis dix ans. Le virus venait de l?Inde. Si
nous n?arrivons pas à interrompre la transmission dans les derniers pays d?
endémie, la polio se propagera à d?autres pays et paralysera d?autres
enfants, remettant en cause les progrès accomplis.?
Au cours des 12 derniers mois, des poliovirus se sont également propagés
dans les pays voisins du Nigéria, exempts jusque là.

Un engagement nécessaire à tous les niveaux
Le succès des prochaines campagnes repose essentiellement sur la volonté
politique au niveau local en Inde, au Nigéria, au Pakistan et en Egypte, qui
totalisent 99 % des nouveaux cas, localisés pour la  plupart dans quelques
états ou provinces. ?Pour que chaque enfant puisse être vacciné dans le
cadre de ces campagnes, les autorités locales, au niveau des états comme des
districts doivent s?engager sans réserve, fait observer le Dr Lee. Il n?y a
pas d?autre moyen pour interrompre la transmission.?

Le Dr Lee insiste sur le fait qu?avec une volonté politique suffisante,
chaque enfant dans chaque pays peut être vacciné dans le cadre des campagnes
de vaccination. Il a félicité l?Angola qui a achevé  aujourd?hui avec succès
une campagne nationale ayant couvert près de cinq millions d?enfants en
trois jours. ?Il y a quatre ans, 1000 enfants étaient atteints de paralysie
poliomyélitique en Angola et l?on pouvait faire remonter les flambées dans d
?autres régions d?Afrique à ce pays. Malgré les difficultés, les autorités
angolaises ont fait tout ce qu?il fallait et deux ans se sont désormais
écoulés depuis le dernier cas notifié.?

Tous les pays doivent s?engager
Le Dr Lee a ajouté que les dirigeants politiques des pays riches avaient un
rôle tout aussi important àjouer dans l?éradication de la poliomyélite.
?Nous devons trouver US $ 210 millions pour financer les activités jusqu?en
2005, a-t-il déclaré. J?ai été réconforté par les engagements annoncés
récemment par les gouvernements du G8 lors de leurs réunions au sommet à
Kananaskis et à Evian. Le Canada, le Japon, la Russie et le Royaume Uni ont
promis US $95 millions supplémentaires et le Dr Lee demande instamment aux
autres membres du G8 de suivre leur exemple. ?Si nous n?avons pas
suffisamment de fonds, nous devrons annuler ces campagnes de vaccination
cruciales et réduire la surveillance? a-t-il averti.

 ?C?est une très grande opportunité, a conclu le Dr Lee. Pour la première
fois au 21ème siècle, nous pouvons éradiquer une terrible maladie. Ensemble,
si nous intensifions nos efforts, nous pouvons accéder à ce bien public et
garantir que nous enfants ne souffriront plus jamais de paralysie
poliomyélitique.?

L?initiative pour l'éradication mondiale de la poliomyélite est dirigée par
l?OMS, le Rotary International,les Centers for Disease Control and
Prevention et l?UNICEF. Le poliovirus ne reste plus en circulation que dans
sept pays, contre 125 lors du lancement de l?initiative, en 1988. Ces sept
pays sont : l?Inde, le  Nigéria, le Pakistan, l?Egypte, l?Afghanistan, le
Niger et la Somalie.

Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec : Melissa
Corkum, OMS, Genève, (+41 22 791 2765), corkumm@who.int, Oliver Rosenbauer,
OMS, Genève, (+41 22 791 3832), rosenbauero@who.int.

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] OMS: priorité "éradication de la polio", remed <=