e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] AFSSAPS, Traitement médicamenteux de l'ostéoporose cortisonique

E-MED:AFSSAPS, Traitement médicamenteux de l'ostéoporose cortisonique
---------------------------------------------------------------------

AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

http://afssaps.sante.fr/htm/5/rbp/osteo.htm
Recommandations de bonne pratique

Traitement médicamenteux de l'ostéoporose cortisonique
Mise à jour : 29  juillet 2003

L'ostéoporose cortisonique est la plus fréquente des ostéoporoses
secondaires et représente une des principales complications des traitements
cortisoniques au long cours. Pourtant, seulement 14 % des patients prenant
une corticothérapie au long cours recevaient un traitement préventif ou
curatif de l'ostéoporose cortisonique.
Il existe une augmentation rapide du risque de fracture dans les six
premiers mois de tout traitement corticoïde par voie générale. Le risque
ostéoporotique diminue dès le troisième mois après l'arrêt du traitement
corticoïde.

La diminution de l'ostéoformation induite par les corticoïdes administrés
par voie générale résulte de leur action directe sur les ostéoblastes et
indirectement de l'inhibition de la production d'hormones sexuelles, de
gonadotrophines hypophysaires et de la diminution de la synthèse et de
l'activité des facteurs de croissance ostéoblastique.

La prévention de l'ostéoporose doit être systématiquement envisagée lors
d'une corticothérapie par voie générale débutée et prévue pour plus de trois
mois, ou suivie depuis plus de trois mois, quelle que soit la dose.

L'Afssaps a établi une Recommandation de bonne pratique (RBP), dans laquelle
est proposée une stratégie thérapeutique de prévention et de traitement de
l'ostéoporose cortisonique.

Trois biphosphonates ont une AMM dans l'ostéoporose cortisonique. Ils sont
destinés à maintenir ou augmenter la masse osseuse mais aussi à prévenir la
perte osseuse chez les patients nécessitant une corticothérapie prolongée
supérieure à 3 mois par voie générale et à dose supérieure à 7,5 mg/jour
d'équivalent prednisone.

L'apport de calcium et de vitamine D à doses physiologiques,
l'hormonothérapie substitutive chez les sujets hypogonadiques (notamment
hommes hypogonadiques et femmes ménopausées) ont une justification
physiopathologique.

 Les mesures générales systématiques sont rappelées :

*utiliser la corticothérapie par voie générale à la dose la plus faible
possible, pendant la durée la plus courte possible, et favoriser les voies
d'administration locales (infiltration, inhalation),
*rechercher et traiter les autres facteurs de risque d'ostéoporose,
*rechercher et traiter une carence en calcium ou en vitamine D.
*rechercher et prévenir de manière optimale le risque de chute.

A partir des données de la littérature, des évaluations destinées à
l'établissement de l'AMM et de l'appréciation du service médical rendu
(SMR), la recommandation précise les indications, les contre-indications,
les principaux effets indésirables et la place dans la stratégie
thérapeutique des biphosphonates.

Traitement médicamenteux  de l'ostéoporose cortisonique (juillet 2003)

recommandations  164ko
http://afssaps.sante.fr/pdf/5/rbp/ostereco.pdf
texte complet (argumentaire et recommandations)  246ko
http://afssaps.sante.fr/pdf/5/rbp/ostearg.pdf


Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] AFSSAPS, Traitement médicamenteux de l'ostéoporose cortisonique, remed <=