e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Communiqué de presse OMS Tuberculose et SIDA

E-MED:Communiqué de presse OMS Tuberculose et SIDA 
---------------------------------------------------------------------

L?OMS demande la généralisation de la gratuité des médicaments
antituberculeux pour les personnes vivant avec le VIH
http://www.who.int/mediacentre/releases/2003/pr58/fr/

Plus de 70 % des Africains vivant avec le VIH qui sont atteints de
tuberculose sont actuellement privés de médicaments antituberculeux et de
soins de qualité

Dans un audacieux rapport publié aujourd?hui par l?OMS, les rédacteurs du
magazine " Colors " établissent, documents à l?appui, l?aggravation de la
crise mondiale due à la tuberculose/au VIH

15 juillet 2003 | PARIS -- L?Organisation mondiale de la Santé a demandé
aujourd?hui que l?ensemble des personnes vivant avec le VIH bénéficient de
médicaments antituberculeux gratuits et de soins de qualité et que l?on
redouble d?efforts pour étendre l?accès aux antirétroviraux dans les pays en
développement. La tuberculose est actuellement la principale cause de
mortalité chez les personnes vivant avec le SIDA.

Les médicaments antituberculeux associent isoniazide, rifampicine,
pyrazinamide et éthambutol. Pris convenablement, ils sont efficaces à plus
de 95 % dans le traitement de la tuberculose, quel que soit le statut VIH du
malade. Les médicaments antituberculeux ne coûtent que $10 par malade pour
un traitement complet.

Le Dr Mario Raviglione, Directeur par intérim du Département Halte à la
tuberculose, a souligné que " Dix ans après que l?OMS ait déclaré, fait sans
précédent, que la tuberculose était une urgence mondiale, l?épidémie de
tuberculose s?est encore aggravée, principalement à la suite de la
propagation du VIH. Nous devons redoubler d?efforts pour combattre cette
synergie mortelle entre les deux maladies, qui se ravivent mutuellement. "

On estime qu?un tiers des 42 millions de personnes vivant avec le VIH/SIDA
dans le monde sont également infectées par la tuberculose. Environ 90 % des
personnes vivant avec le VIH meurent quelques mois après avoir contracté la
tuberculose si elles ne bénéficient pas d?un traitement antituberculeux
approprié.

En Afrique, sous l?effet du VIH, la tuberculose se propage si rapidement que
les services DOTS* sont dépassés. Le VIH attaque le système immunitaire,
facilitant la multiplication et la propagation des bactéries responsables de
la tuberculose. Le VIH est responsable d?une augmentation annuelle de 6 %
des cas de tuberculose en Afrique subsaharienne. Parallèlement, les services
DOTS se développent aussi, mais à un rythme qui n?est encore que de 2 %.

Selon le Dr Raviglione, les médicaments antituberculeux utilisés dans le
cadre de la stratégie DOTS ont permis l?année dernière de guérir de la
tuberculose plus de 80 000 Africains vivant avec le VIH. Il n?en reste pas
moins que, faute d?avoir eu accès aux médicaments antituberculeux et aux
services DOTS, plus de 200 000 Africains infectés par le VIH sont morts de
la tuberculose.

En Inde, la tuberculose et le VIH pourraient être cause d?une crise
naissante plus grave encore, estime l?OMS. Le VIH se propage rapidement dans
ce pays qui compte le plus grand nombre de cas de tuberculose dans le monde.
Déjà, 180 000 Indiens vivant avec le VIH sont aussi atteints de tuberculose.
Le programme DOTS de l?Inde est heureusement l?un des programmes du monde
dont l?expansion est la plus rapide.

Les médicaments antituberculeux utilisés dans le cadre de la stratégie DOTS
peuvent prolonger de plusieurs années la vie d?une personne vivant avec le
VIH pour environ US$ 200,00 le traitement de 6-8 mois, y compris le coût des
services et du personnel de santé.

Tuberculose ? Un nouveau rapport audacieux de l?OMS

« En Afrique, nous sommes surpris d?entendre des responsables politiques et
des universitaires parler de « leur initiative de lutte contre le SIDA » ou
de « leur programme de lutte antituberculeuse » comme si les deux maladies
étaient indépendantes, » a déclaré Winstone Zulu, un Zambien vivant avec le
VIH et atteinte à plusieurs reprises de tuberculose jusqu?à ce qu?elle soit
finalement guérie grâce à la stratégie DOTS. « Ma famille et moi-même avons
toujours su que le VIH et la tuberculose s?étaient ligués contre notre
santé. »

Le rapport que publie aujourd?hui l?Organisation mondiale de la Santé rend
compte du coût humain réelde la tuberculose que supportent les personnes qui
ont vécu la même tragédie que Winstone Zulu et demande comme elles que les
personnes vivant avec le VIH et la tuberculose bénéficient desmédicaments
antirétroviraux et des services de traitement DOTS.

La publication, mise au point pour l?Organisation mondiale de la Santé par
les rédacteurs et les photographes du magazine Colors, montre la dimension
humaine de l?épidémie de tuberculose et de l?interaction mortelle entre la
tuberculose et le VIH. Décrivant l?efficacité du programme DOTS, le rapport
dit clairement que la lutte contre la tuberculose nécessite un engagement
sans relâche et des ressources accrues.

« Les images dérangent, » a déclaré Renzo di Renzo, rédacteur en chef de
Colors, « mais elles ne donnent en fait qu?un aperçu des défis énormes que
doivent relever chaque jour ceux qui soignent les malades atteints de
tuberculose. »

Bien que huit millions de cas nouveaux ? et deux millions de décès ? soient
déclarés chaque année, le rapport révèle les nombreuses idées erronées que
se font les gens sur cette maladie et comment cette ignorance transparaît
dans la détresse des personnes atteintes de tuberculose dans le monde.

Le nouveau rapport sur la tuberculose, photographies comprises, peut être
consulté ici http://www.who.int/gtb/ .

Pour de plus amples informations, s?adresser à Glenn Thomas, Organisation
mondiale de la Santé, tél : (41) 79 509 0677 ou à Patrick Bertrand, Massive
Effort Campaign, tél. : (33) 6 60 04 04 42. Pour des détails concernant les
communiqués vidéo, contacter : Marion Lindsay, Unité Audiovisuel OMS, tél. :
(41) 79 475 5512.
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Communiqué de presse OMS Tuberculose et SIDA, Remed <=