e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] France: des médicaments non essentiels dé-remboursés...

E-MED: France: des médicaments non essentiels dé-remboursés...
---------------------------------------------------------------------

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/

Déremboursements : la valse à trois temps

http://www.egora.fr/3v_script/winbreve_asp/winbreve.asp?where=0&newsid=29668
&news_ref=1124

Vendredi 18 Juillet 2003
Sandra Boutin

Annoncé au cours de l´automne dernier dans le cadre du projet de loi de
financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour l´année 2003, le dispositif
du déremboursement de certains médicaments est en route. C´est en fait
Martine Aubry qui, dès 1998, alors ministre de l´Emploi et de la Solidarité,
avait initié ce vaste chantier, en demandant à la Commission de la
transparence d´examiner tous les médicaments remboursés. Aujourd´hui, la
mission est achevée et c´est à Jean-François Mattéi qu´il revient de
poursuivre cette action en décidant du déremboursement des spécialités
thérapeutiques à service médical rendu (SMR) insuffisant.

Le premier temps de la valse

Le ministre de la Santé a fait « le tri dans l´armoire à pharmacie » et
publié hier jeudi la liste des 84 médicaments susceptibles d´être
déremboursés dès le mois prochain. Selon lui, « ces médicaments n´ont plus
leur place dans la pharmacopée ». Cependant, la Commission de la
transparence dispose encore de huit jours pour repêcher certains d´entre eux
: la semaine prochaine donc, un avis définitif sera rendu. Et Jean-François
Mattéi de préciser : « nous devrions donc être à même de publier l´arrêté
officialisant la décision et la liste des produits concernés au début du
mois d´août, une fois les avis devenus définitifs. La liste que je vous
communique (1) fournit toutefois une bonne indication des produits qui, sauf
avis contraire de la commission, devraient être déremboursés ».

Quoi qu´il en soit, le ministre se défend d´une quelconque visée économique
et souligne que cette mesure ne devrait pas représenter plus de 42 millions
d´euros d´économie? Une goutte d´eau comparée au 21 milliards de dépenses de
médicaments par an !

Une valse à trois temps qui s´offre encore le temps?

Etalé sur trois ans, ce chantier comporte pour chaque phase sa thématique.
Ainsi, cette année, le travail porte sur « les produits dont l´utilisation
n´est pas médicalement souhaitable ». L´an prochain, le ministère de la
Santé et la commission de la transparence s´intéresseront aux médicaments
relevant de l´automédication ? parmi lesquels l´Efferalgan à la vitamine C -
avant d´achever ce chantier en 2005, avec les produits médicalement peu
efficaces mais qui ne disposent pas, pour l´heure, d´alternative
thérapeutique.

Pour Jean-François Mattéi, en outre, ce « ménage » ne pourra que bénéficier
aux patients. En effet, s´il considère qu´au « fil du temps, il en est des
médicaments comme de tout autre produit de consommation : ils apparaissent,
ils vivent et ils meurent », il souligne aussi que certains médicaments
peuvent parfois s´avérer dangereux pour les patients. « Je peux vous
regarder les yeux dans les yeux et vous dire que les malades qui ne pourront
plus prendre ces médicaments ne s´en porteront pas plus mal, et probablement
même s´en porteront-ils mieux », ajoute-t-il.

Par ailleurs, le ministre de la Santé s´est indigné des accusations dont il
a fait l´objet ces derniers jours. Rappelant l´intervention du Conseil
d´Etat qui, saisi par deux laboratoires, a imposé plus de rigueur dans la
rédaction des avis de la commission de la transparence (Lire dans notre
édition du 8 juillet), Jean-François Mattéi a nié avoir subi une quelconque
pression de la part de laboratoires pharmaceutiques, contrairement à ce
qu´il avait pu lire dans la presse et a affirmé avoir « bâti [son] action
médicale selon des principes d´éthique ». Enfin, soulignons que suite à
l´annulation des deux arrêtés par le Conseil d´Etat, le ministre de la Santé
a fait passer ce mercredi ? dans un projet de loi sur le sport - un arrêté,
destiné à éviter d´éventuelles remises en cause des déremboursements de
médicaments.

(1)Les médicaments susceptibles d´être déremboursés :

- Antiacides : Mutesa (flacon 200 ml)
- Antispasmodiques et anticholinergiques : Spasmodex (injectable ampoule,
comprimés et suppositoires)
- Antispasmodiques et tranquillisants : Librax (comprimés)
- Antidiarrhéiques : Norgagil (gélules)
- Antimycotiques : Fongamil 1 % (poudre)
- Antiprurigineux : Parfenac 5 % (crème)
- Anti-acnéiques : Dermo-sulfuryl (pommade)
- Corticoïdes locaux : Hydracort 0,5 % (crème), Hydrocortisone Kerapharm 1 %
(crème)
- Corticoïdes et antibactériens : Nerisone C (crème), Diprosone Néomycine
(crème, pommade), Corticotulle (compresses)
- Antiseptiques et désinfectants : Nisaseptol 1 % (crème), Nisasol LOC
(flacon)
- Antiseptiques gynécologiques : Povidone iodée Bayer 10 % (solution),
Povidone Merck 10 % (solution)
- Corticoïdes : Cortisone Roussel 5 mg (comprimés)
- Autres vaccins : Ribomunyl (injection, ampoule, seringue)
- Analogues LH-RH Cytostatiques : Lucrin 5 mg/ml (injection), Suprefact
(flacon)
- Myorelaxants : Coltramyl (injection), Miorel (injection), Thiocolchicoside
Fornet (injection)
- Enzymes anti-inflammatoires : Extranase (comprimés)
- Analgésiques narcotiques : Fortal (injection)
- Analgésiques non narcotiques antipyrétiques : Salipran (poudre), Sedarène
(gélules), Afebryl (comprimés effervescents)
- Hypnotiques non barbituriques seuls : Calcibronat 13,3 % (sirop),
Calcibronat (injection ampoules 10 ml et 5 ml)
- Hypnotiques non barbituriques associés : Galirène (buvable ampoules),
Xanthines voie générale : Hypnasmine adulte (suppositoires)
- Bronchodilatateurs : Calmixène (sirop)
- Expectorants : Fluisedal (sirop), Solacy adulte (gélules),Solacy pédiatrie
(comprimés)
- Antitussifs en association : Dimetane expectorant enfant (sirop),
Hexapneumine (sirop pour enfants et adultes), Coquelusédal paracétamol
(suppositoires enfant, adulte), Tussisedal (sirop), Biocalyptol
(suppositoires enfant et adulte), Pulmosérum (buvable), Pulmosodyl (sirop
adulte), Néo-Codion (sirop pour enfant et comprimés), Ephedromel (sirop),
Dinacode (sirop enfant et adulte)
- Traitement conjonctivite : Chauvin antiseptique/calmante (pommade),
Boroclarine (collyre), Vita 3 (collyre)
- Prévention et traitement cataracte : Phakan (buvable, gélules, ampoules),
Catacol 0,1 % (collyre), Dulciphak (collyre), Catarstat (collyre), Cataridol
(collyre)
- Ophtalmologie : VIT B12 Allergan (collyre flacon ou unidose), VIT B12 Thea
(collyre unidose) et les collyres Keratyl 1 %, Amicic, Dioparine et
Vitacic - Anti-arythmiques : Fiboran 50 mg (gélules)
- Autres réactifs diagnostic : Multitest IMC
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] France: des médicaments non essentiels dé-remboursés..., remed <=