e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Médecine Un nouveau médicament anti-sida confirme son intérêt

E-MED: Médecine Un nouveau médicament anti-sida confirme son intérêt
---------------------------------------------------------------------
Un nouveau médicament anti-sida confirme son intérêt PARIS, 15 juil (AFP) - 
19h29 - Un nouveau médicament anti-sida, le T-20 ou
Fuzeon des laboratoires Roche, premier né d'une nouvelle classe
thérapeutique représentant une solution de rechange pour des malades en
échec de traitement, a confirmé son utilité avec près d'un an de recul.

Des résultats en ce sens ont été présentés mardi à la 2e conférence de la
société internationale du sida (IAS), qui s'achève mercredi.

Déja commercialisée aux Etats-Unis, en Suisse, en Grande-Bretagne et en
Allemagne,la molécule, qui a obtenu en mai l'autorisation de mise sur le
marché (AMM)européenne, "sera commercialisée en septembre en France", a
indiqué la firme Roche.

Les études baptisées TORO ont regroupé quelque mille patients présentant des
résistances aux anti-rétroviraux couramment utilisés.

Pareille molécule représente une solution de rechange pour ces malades en
échec de traitement. Mais le T-20 présente l'inconvénient d'être injectable
et très cher (52 euros par jour pour les deux injections sous-cutanées
quotidiennes), relèvent les cliniciens.

Ils soulignent que d'autres molécules seront de toute façon indispensables
en raison des extraordinaires capacités du virus à se défendre. Au point
qu'aucun traitement ne permet de l'éradiquer de l'organisme.

Les résultats présentés au terme de 48 semaines de traitement conjointement
avec une thérapie antivirale classique confirment les bénéfices observés au
bout de 24 semaines, rendus publics l'an dernier et qui avaient suscité un
légitime intérêt.

La charge virale (quantité de virus sanguine) est devenue indétectable chez
30% des patients ayant eu le T-20 associé à une thérapie anti-virale
classique, contre 12% chez ceux n'ayant reçu que la combinaison antivirale
classique.

La survenue de ces "résistances" qui préoccupent cliniciens et chercheurs,
empêche de bien contrôler la multiplication du VIH, un échec biologique qui
se mesure par la charge virale.

"Les inhibiteurs d'entrée constituent une nouvelle approche extrèmement
séduisante" et "nous avons besoin de nouvelles approches", a relevé le Pr
américain Robert Gallo, figure historique de la recherche sur le sida, dont
l'agent causal, le VIH a été identifié en 1983 à l'Institut Pasteur.

"Il y a déjà des résistances qui apparaissent au T-20 et il a déjà un
successeur potentiel, le T12-49, qui serait actif sur ces cas-là", observe
le Pr Patrick Yeni(hôpital Bichat, Paris).

"Le T-1249 est déjà en cours d'étude clinique", indique Roche.

"L'idéal est de contrôler la charge virale. Le T-20 est efficace mais pas de
façon démesurée. C'est utile, mais ce n'est pas la révolution", résume un
expert français qui a participé à l'essai, le Pr Christine Katlama. Le Pr
Yéni pour sa part se réjouit d'une recherche foisonnante.

Parmi les nouvelles molécules rangées dans la catégorie générale des
"inhibiteurs d'entrée", d'autres nouvelles familles sont à l'étude tels des
"inhibiteurs du CCR5"(firme Ono Pharmaceutical, Pfizer, Takeda..) et les
inhibiteurs d'adhésion (Tanox...),qui agissent sur d'autres mécanismes de
pénétration du virus dans les cellules qu'il veut infecter.

Les intenses recherches dans la course-poursuite avec ce virus
particulièrement rusé apportent d'autres pistes.

Ainsi, trois molécules "anti-intégrases" sont en développement, dont deux
sont au stade des tests cliniques préliminaires.

"Le grand principe du traitement, c'est d'associer les médicaments", ajoute
le Pr Yéni.
 "On peut adapter le traitement au profil particulier du malade parce qu'on
dispose de plusieurs médicaments, c'est le grand progrès", souligne-t-il.


Carinne Bruneton
Réseau Médicaments et Développement
35 rue Daviel
75 013 Paris
tel 33 1 53 80 20 20
fax 33 1 53 80 20 21
REMED.75013@wanadoo.fr
remed@remed.org
www.remed.org
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Médecine Un nouveau médicament anti-sida confirme son intérêt, remed <=