e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Onusida, le financement de la riposte au sida est insuffisante

E-MED: Onusida, le financement de la riposte au sida est insuffisante
---------------------------------------------------------------------

ONUSIDA
Communiqué de presse

Genève, 26 juin 2003

EN DEPIT DE HAUSSES SUBSTANTIELLES, LE FINANCEMENT DE LA RIPOSTE AU SIDA EST
DE MOITIE INFERIEUR A CE QU'IL FAUDRA DES 2005
http://www.unaids.org/whatsnew/press/frn/PCB14Funding_260603_fr.html

Les dépenses mondiales pour le SIDA ont été multipliées par 9 depuis 1996

Genève, 26 juin 2003 - Dans un nouveau rapport, l'ONUSIDA estime que 4,7
milliards de dollars seront dépensés pour la lutte contre l'épidémie de SIDA
en 2003 dans les pays à revenus faibles et moyens, soit un montant bien en
dessous des 10,5 milliards de dollars qui seront nécessaires annuellement
dès 2005, pour combattre l'épidémie dans ces pays avec toute l'efficacité
voulue. Cette conclusion figure dans le tout dernier rapport  sur le
financement mondial de la lutte contre le VIH/SIDA, que l'ONUSIDA a rédigé à
l'occasion de la réunion de son Conseil de Coordination du Programme (CCP),
se déroulant à Genève aujourd'hui et demain."

Même avec les augmentations récentes des dépenses pour la lutte contre le
SIDA, le décalage entre les besoins et les fonds demeure l'un des obstacles
majeurs aux efforts pour maîtriser l'épidémie " a déclaré Peter Piot,
Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA
(ONUSIDA). " Certes le déficit en matière de financement de la lutte contre
le SIDA est à présent à moitié comblé, mais il reste l'autre moitié ".

Les nations américaines et européennes ont récemment annoncé leur intention
d'accroître leur financement de la lutte contre le SIDA, par le biais de
circuits bilatéraux et multilatéraux, et du Fonds mondial de lutte contre le
SIDA, la Tuberculose et le Paludisme. Si ces intentions se concrétisent,
elles se traduiront par 1,2 milliards de dollars de dépenses annuelles
supplémentaires d'ici 2005 - laissant un déficit avoisinant encore 5
milliards de dollars. " Il importe que les augmentations de fonds annoncées
pour 2004 se convertissent en fonds qui atteignent les programmes de
prévention et de soins sur le terrain " a déclaré le Dr Piot. " Mais il
importe davantage encore que les dépenses continuent d'augmenter d'ici à
2005, et au-delà ".

D'après ce rapport, les dépenses des gouvernements, des organisations
internationales, des fondations et des ONG ont été multipliées par 9 de 1996
à 2002, passant d'un peu moins de 300 millions de dollars à plus de 2,8
milliards de dollars. Le chiffre estimatif de 4,7 milliards de dollars de
dépenses totales dans les pays à revenus faibles et moyens comprend 1,6
milliards de dollars de dépenses d'aide bilatérale internationale, 1
milliard de dollars de dépenses multilatérales et pour le Fonds mondial, la
projection d'un milliard de dollars de dépenses par les gouvernements
                             dans les pays affectés, et les dépenses des
ménages dans ces pays d'un peu plus de un milliard de dollars.

Toutefois, selon les estimations de l'ONUSIDA et de l'OMS, il faudra en 2005
plus de 10,5 milliards par an pour un ensemble " élémentaire " de
programmes de prévention, de traitement, de soins et d'appui dans les  pays
à revenus faibles et moyens. Dès 2007, c'est près de 15 milliards de dollars
qu'il faudra. Ces estimations tiennent compte à la fois de la baisse des
prix des antirétroviraux et de l'inclusion de 25 interventions - 17 types
de services de prévention, 5 types de services de traitement et de soins, et
3 types de soutien aux orphelins. " Nous sommes sur la bonne voie en ce qui
concerne l'engagement de ressources supplémentaires pour lutter contre le
VIH/SIDA, mais il reste encore beaucoup à faire ", a déclaré le Dr Piot. "
Il faut mobiliser rapidement des ressources supplémentaires tant au niveau
international que national, si nous voulons atteindre l'objectif de 10,5
milliards de dollars d'ici 2005 ".

   ______________________________________

 Pour plus de renseignements, veuillez contacter Dominique de Santis,
ONUSIDA, Genève, (+41 22) 791 4509 ou Michel Aublanc, Conseils  Relations
Presse, Paris, (+33 1) 69 286 286. Pour plus d'informations sur  le
programme, vous pouvez également visiter le site Web de l'ONUSIDA
 (http://www.unaids.org).

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Onusida, le financement de la riposte au sida est insuffisante, remed <=