e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Améliorer laccès aux soins dans les pays en développement

E-MED: Améliorer l?accès aux soins dans les pays en développement
---------------------------------------------------------------------

Bonjour,

Nous vous informons que la version française du document "Améliorer l?accès
aux soins dans les pays en développement : enseignements tirés de la
pratique, de la recherche, des ressources et des partenariats", MAE, OMS,
Onusida, 2003, 152 pages est disponible sur le site web de ReMeD à cette
adresse http://www.remed.org/html/fr_welcome.html
et sera prochainement disponible sur le site web de l'ONUSIDA à cette
adresse :
http://www.unaids.org/publications/documents/care/index.html#acc

Il s'agit du rapport de la réunion "Déclaration pour l?accès aux traitements
et partage des expériences" organisée du 29 novembre au 1er décembre 2001 à
Paris par le Ministère français des Affaires Etrangères avec l'appui de
l'ONUSIDA et de l'OMS.

Le Réseau Médicaments et Développement a contribué à la traduction en
français des contributions obtenues auprès de 155 experts de 27 pays et 57
organismes nationaux et internationaux.

Vous trouverez ci-dessous le résumé d'orientation de l'ouvrage

Carinne Bruneton
Réseau Médicaments et Développement
35 rue Daviel
75 013 Paris
tel 33 1 53 80 20 20
fax 33 1 53 80 20 21
REMED.75013@wanadoo.fr
remed@remed.org
www.remed.org

******************
Lors de l'élaboration  des articles présentés dans cette publication, des
experts d'Afrique, d?Asie, d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Amérique du Sud
ont été consultés pendant l'année 2001. Ils sont membres d'un Réseau
technique sur l'accès aux soins qui comprend 155 experts de 27 pays et de 57
organismes nationaux et internationaux.

Ce document reflète leur mobilisation dans le partage de leurs expériences
et pour le plaidoyer en faveur de l?accélération à l'accès aux soins pour
les personnes vivant avec le VIH/SIDA dans les pays en développement. Les
articles de fond mis au point par ces experts, compilent les enseignements
tirés et analysent les questions clés de la mise en oeuvre du programme de
soins, et une Déclaration pour « un Cadre pour l'action » (Apendice 1), qui
a été adoptée lors d'une réunion de ces experts tenue à Paris du 29 novembre
au 1 décembre 2001, à l'invitation du ministère des affaires étrangères
français.

Les points clés suivants sont soulignés dans ces articles et dans la
Déclaration pour un cadre d'action :

¨       Une véritable occasion de changer le cours de l'épidémie du VIH/SIDA
existe maintenant dans la mesure où l'on reconnait que les soins, le
traitement et la prévention du VIH/SIDA sont fortement liés. On estime que
moins de 5% des personnes qui ont besoin d'urgence d?un traitement
antirétroviral prennent actuellement ce traitement dans le monde en
développement.

¨       Les soins constituent une porte d'entrée et un élément principal pour 
une
prévention efficace. On estime que neuf personnes sur dix infectées par le
VIH en Afrique sub-saharienne ne connaissent pas leur statut sérologique. La
participation limitée au programme de conseil et de test volontaires est peu
susceptible de changer à moins que l'accès à des soins adéquats ne soit
offert en cas de résultat positif au test.

¨       Plusieurs programmes pilotes nationaux ou de plus faible envergure dans
des pays à revenu moyen (Argentine, Brésil, Chili, Thaïlande, etc.) ou à
revenu faible (Côte d'Ivoire, Sénégal, Ouganda, etc.) ont montré des niveaux
d?adhésion et des résultats d'efficacité avec les traitements
antirétroviraux qui sont semblables à ceux obtenus dans les pays à revenu
élevé.

¨       La diminution sensible des prix des antirétroviraux dans les pays en
développement a amélioré le coût/efficacité des traitements antirétroviraux
de manière spectaculaire. Dans les pays à revenus faible ou moyen, l?accès à
une grande sélection de services de soins prolongeant la vie, y compris les
traitements antirétroviraux, est aujourd'hui faisable et d'un bon rapport
coût/efficacité.

¨       Les gouvernements, les secteurs privés et à but non lucratif ainsi que 
la
communauté internationale doivent maintenant engager les ressources
financières requises proportionnées aux besoins identifiés par la Session
extraordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies sur le VIH/SIDA de
juin 2001.

¨       Si l'on ne saisit pas cette occasion d'élargir l'accès aux soins et aux
traitements antirétroviraux l'énorme souffrance humaine et l'accroissement
de la pauvreté et des inégalités se perpétueront à l?échelle mondiale.


Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Améliorer laccès aux soins dans les pays en développement, remed <=