e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Prescription et dispensation rationnelles des médicaments

E-MED: Prescription et dispensation rationnelles des médicaments
---------------------------------------------------------------------

QUATRIEME COURS SUR LA PRESCRIPTION ET LA DISPENSATION RATIONNELLES DES
MEDICAMENTS ET LA  PRISE EN CHARGE DES MALADES
Alger 15 ? 26 septembre 2003
http://www.remed.org/html/fr_welcome.html

Le médecin a pour obligation de faire des diagnostics de maladies, de
prévoir leur évolution et leur pronostic vital, d?adopter des conduites
thérapeutiques notamment par la prescription de médicaments sur l?
ordonnance. Le pharmacien de son côté, a le devoir de sécuriser l?acte
thérapeutique par l?analyse de l?ordonnance et de le rendre possible par la
dispensation de médicaments. Les compétences professionnelles des deux
praticiens et souvent formateurs dans les facultés sont donc complémentaires
et s?inscrivant dans une logique de conjugaison de leurs efforts au bénéfice
du malade. Le cours sur la prescription et la dispensation rationnelles se
voudrait être une occasion pour faire émerger une collaboration immédiate du
médecin et du pharmacien dans une entreprise de sauvegarde et de
rétablissement de l?état de santé des malades.

BUT ET OBJECTIFS DES FORMATIONS
But commun aux médecins et aux pharmaciens
Promouvoir un savoir faire et un savoir être chez des médecins et des
pharmaciens pour prescrire et dispenser rationnellement les médicaments d?
une part, puis pour enseigner et évaluer les apprentissages dans la
prescription et la dispensation rationnelles selon une méthode interactive
par résolution de problèmes.
Objectifs spécifiques aux médecins
Pour atteindre le but commun précité, les objectifs suivants devront être
remplis par les médecins :
-       identifier le problème qui a amené le malade à consulter ;
-       spécifier l?objectif thérapeutique ;
-       choisir le médicament de prédilection et/ou le traitement de 
prédilection
;
-       s?assurer de l?adéquation du médicament et/ou du traitement de
prédilection ;
-       établir l?ordonnance ;
-       donner des informations, des instructions et des mises en garde ;
-       surveiller le traitement et y mettre éventuellement fin.
Objectifs spécifiques aux pharmaciens
Pour atteindre le but commun précité, les objectifs suivants devront être
remplis par les pharmaciens :
-       identifier le symptôme dominant qui a amené le malade à consulter ;
-       délimiter les affections possibles et celles à ne pas rater selon des
critères d?urgence, de gravité, de fréquence, de vulnérabilité et de
perception de l?état de santé par le malade ;
-       spécifier l?objectif thérapeutique ;
-       choisir le médicament de prédilection et/ou le traitement de 
prédilection
à conseiller ;
-       s?assurer de l?adéquation du médicament et/ou du traitement de
prédilection qui a été conseillé ;
-       analyser l?ordonnance ;
-       dispenser les médicaments.


METHODE PEDAGOGIQUE
Il s?agit d?une méthode interactive sur un mode logique, déductif et
permettant de procéder de façon systématique quelque soit le problème à
résoudre. La méthode permet l?acquisition d?aptitudes et de compétences
nouvelles d?ordre psychomotrices ou psychoaffectives en matière de
prescription et de dispensation rationnelles des médicaments essentiels.

CONCEPTION DU COURS
Le cours d?une durée de douze jours est dispensé en langue française aux
médecins et aux pharmaciens formateurs ou souhaitant améliorer l?usage des
médicaments. Il comporte de l?auto formation et des activités de groupes
ainsi que des simulations de prescriptions et de dispensations. Le livre de
l?OMS intitulé « Bien Prescrire les Médicaments » et un fascicule appelé
 Guide de Formation » sont les supports pédagogiques des apprentissages. L?
échange d?expériences entre participants et les rôles qui sont joués par les
facilitateurs et les étudiants simulateurs dans les différents jeux de rôles
constituent des appuis aux apprentissages, ces derniers se font en trois
périodes :
-       la première période où les participants sont apprenants de la méthode de
prescription et de dispensation rationnelles ;
-       la deuxième période où les participants enseignent la méthode aux
étudiants simulateurs par la technique pédagogique des jeux de rôles ;
-       la troisième période où chaque participant dresse un plan d?action pour
promouvoir l?usage rationnel dans son pays d?origine.

INSTITUTIONS COLLABORATRICES
Le Département OMS Médicaments Essentiels et politique pharmaceutique (EDM)
qui fournit un soutien opérationnel aux pays (et notamment en Afrique) pour
l?élaboration de politiques pharmaceutiques nationales, le développement de
médicaments essentiels et l?usage rationnel des médicaments, et aide à
intégrer les programmes de médicaments essentiels dans le système de soins
de santé. Il mobilise une collaboration internationale en vue d?améliorer la
situation pharmaceutique dans le monde.

Le  Centre National de Pharmacovigilance et de Matériovigilance (CNPM) qui
est un établissement public autonome, chargé par le ministre de la santé d?
Algérie pour surveiller les effets indésirables qui se manifestent à la
suite d?usages de médicaments (pharmacovigilance) et les incidents ou
risques d?incidents résultants de l?utilisation des dispositifs médicaux
(matériovigilance). Il a aussi pour mission de développer le bon usage des
médicaments et des dispositifs médicaux.

Le Réseau Médicaments et Développement (ReMeD) qui est un réseau
international de professionnels (pharmaciens, médecins, gestionnaires
économistes, etc.) composé de 1600 membres dont environ 1000 en Afrique. Ses
activités ont pour but de contribuer à améliorer la disponibilité, la
qualité et le bon usage des médicaments notamment en Afrique, par la
coordination de groupes de travail sur différents thèmes, l?organisation de
formations et de colloques, la publication d?une revue et de documents
techniques et la diffusion d?informations pharmaceutiques sur internet.

ESTHER « Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau »
s?inscrit dans une stratégie défendue par la France d?une complémentarité
entre prévention et prise en charge. Elle souhaite favoriser l?accès aux
soins aux personnes atteintes du VIH/Sida dans les pays du Sud. ESTHER va
permettre de créer un environnement solide pour la prise en charge de ces
personnes par le renforcement des services de santé (structures
hospitalières et extra hospitalières) :
·       mise en place d'un plateau technique compétent et disposant d?une bonne
maintenance et d?une gestion optimisée,
·       compétence d?équipes capables d?un travail de prise en charge de qualité
en milieu hospitalier et extra-hospitalier,
·       assurance d?offrir une prise en charge globale des personnes et un appui
psychosocial, une approche multidisciplinaire et communautaire,
·       mise en place de mécanismes de continuité des soins articulée avec les
associations des personnes affectées.
Afin d?animer et de coordonner la mise en ?uvre et le suivi de l?initiative
ESTHER, un groupement d?intérêt public (GIP) a été créé en France. L?objet
du GIP ESTHER est de renforcer les capacités locales en matière de lutte
contre le sida dans et avec les pays partenaires, à travers l?établissement
d?une nouvelle dynamique de coopération.

FORMATEURS
Professeurs, maître-assistants  à la faculté de médecine, pharmaciens et
médecins experts auprès des organisations internationales et possédant une
longue expérience dans la domaine de la santé publique.

FRAIS D?INSCRIPTION ET D?HEBERGEMENT, DE RESTAURATION
Les frais d?inscription comportent le matériel pédagogique, les paiements de
la location des infrastructures pédagogiques, du transport, des déjeuners et
du personnel enseignant et de secrétariat, ils s?élèvent à 1000 US$ qui sont
payables au Bureau de Liaison OMS à Alger par le participant dès son
arrivée. Il faut prévoir en plus, 1000 US$ qui représentent les frais d?
hébergement en chambre partagée (deux personnes par chambre double) et de
restauration (petit-déjeuners et dîners) payables par le participant
directement à l?hôtel La Marsa Sidi Fredj (quatre étoiles). Les participants
doivent être munis de 2000 US$ en espèces pour régler la totalité des frais
engendrés par le séjour en Algérie. Les personnes qui ne souhaitent pas
partager leur chambre d?hôtel devront régler un supplément pour occuper une
chambre single. Les participants devront prévoir d?apporter avec eux un
supplément d?argent pour leurs faux frais. Le billet d?avion et les frais de
voyage sont à la charge de l?organisation assurant le parrainage du
participant.

DATE LIMITE DES INSCRIPTIONS
Le 29 Août 2003 ?

POUR TOUTE INFORMATION
Contacter le responsable du cours : Professeur A. HELALI
Centre National de Pharmacovigilance et de Matériovigilance. BP 247 C.H.U de
Bab El Oued. 16009 Alger
Tel/Fax : + 213 21 96 50 59, +213 21 96 56 72, + 213 21 96 57 85
e-mail : pharmacomateriovigilancedz@hotmail.com
ou bien Docteur Carinne Bruneton, Réseau Médicament et Développement. 35,
rue Daviel. 75013 Paris
Tel : 33 1 53 80 20 20 , Fax : 33 1 53 80 20 21
e-mail : remed@remed.org


Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Prescription et dispensation rationnelles des médicaments, pharmacomateriovigilancedz <=