e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] L'impact du virus du Nil occidental pourrait être pire que le SRAS

SRAS
Sender: owner-e-med@usa.healthnet.org
Precedence: bulk
Reply-To: e-med@usa.healthnet.org

E-MED:L'impact du virus du Nil occidental pourrait être pire que le SRAS
---------------------------------------------------------------------

[Modérateur: dans notre série sur les nouvelles épidémies à virus... on
dirait que ce médecin trouve suspect cette intérêt excessif pour le Sras,
comme JL Rey! CB]

L'impact du virus du Nil occidental pourrait être pire que le SRAS en 2003

WASHINGTON, 14 mai (AFP) - 22h50 - L'impact du virus du Nil occidental, qui
a contaminé des dizaines d'espèces animales et fait 284 morts l'an dernier
aux Etats-Unis, pourrait être bien pire cette année que le virus de la
pneumonie atypique (SRAS), ont prévenu mercredi deux scientifiques
américains.

"L'attention accordée ces dernières semaines au SRAS est extraordinaire et,
on pourrait dire, excessive. Cette maladie, certainement mortelle, n'a
infecté que quelques milliers de malades dans le monde et tué que quelques
centaines", a rappelé le Dr Paul Epstein, directeur adjoint du centre pour
la santé et l'environnement mondial de l'école de médecine de l'Université
de Harvard.

"Par contraste, a-t-il ajouté, le virus du Nil occidental a causé 4.156
malades et fait 284 morts l'an dernier rien qu'aux Etats-Unis".

Selon lui, le virus devrait notamment frapper durement cette année les
grandes plaines du centre et l'ouest des Etats-Unis, l'Alaska.

Le virus du Nil occidental, qui se transmet par le sang via des piqûres de
moustique, a été détecté pour la première fois en 1999 à New York.

Des cas de contamination par transplantation d'organes et transfusion
sanguine ont été établis l'an dernier par les autorités sanitaires fédérales
américaines.

Une personne sur cinq infectées par le virus ne développe que des symptômes
mineurs qui subsistent trois à six jours sous la forme d'une légère fièvre.

Mais, dans un cas sur 150, le virus peut causer une méningo-encéphalite
entraînant la mort, particulièrement chez les personnes âgées ou
immunodéficientes.

L'an dernier, le virus s'est répandu dans 44 Etats de l'Union et contaminé
230 espèces animales, dont 130 d'oiseaux, a rappelé pour sa part le Dr
Douglas Causey, biologiste au département de zoologie de Harvard.

"L'an dernier, les morts d'oiseaux ont quintuplé par rapport à l'année
précédente" aux Etats-Unis, a-t-il souligné.

"Cette année, le virus du Nil occidental a gagné les Caraïbes et il est le
suspect principal dans la diminution du nombre d'espèces d'oiseaux au Costa
Rica", a-t-il ajouté.

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] L'impact du virus du Nil occidental pourrait être pire que le SRAS, remed <=