e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] SrA.S. à HONG KONG, Dernier rapport de notre agent très spécial

E-MED:SrA.S. à HONG KONG, Dernier rapport de notre agent très spécial
---------------------------------------------------------------------

S r A. S. à HONG KONG
Dernier rapport de notre agent très spécial de Chine

SrAS a été envoyé en Chine pour répondre à une question qui angoisse notre
monde occidental : qu?est ce que ce SRAS qui se cache derrière un nom aussi
secret (comme les services)?

Il cherche à répondre à une 1° question ; le SRAS existe-t-il?
Il ne suffit pas de répondre : OUI  puisque la TV en parle. La question est
complexe. Comme son nom l?indique le SRAS est d?abord un syndrome c?est à
dire un ensemble de signes qui sont retrouvés souvent associés. Mais cela
veut dire que nombreux des cas suspects peuvent être l?expression d?autres
maladies. Surtout que les signes du SRAS sont des signes très fréquents par
ailleurs et banaux (toux, fièvre, etc.).
Ceci pourrait expliquer aussi que 20 à 30 % seulement des cas cliniques sont
positifs avec le test qui vient d?être mis au point à partir d?une souche de
coronavirus isolé au Viet Nam et/ou au Canada.
Certains parlent d?ailleurs de pneumonie atypique : curieux c?est le terme
qui était utilisé il y a 40 ans pour la pneumocystose pulmonaire devenue si
fréquente avec le sida, mais rare et mal connue avant.

La 2° question qui a préoccupé SrAS est la suivante ; s?agit-il vraiment d?
une épidémie?
Il est logique de penser que OUI puisque nous avons de (relativement)
nombreux cas plus ou moins groupés dans certaines villes. Il ne s?agit
pourtant pas d?une épidémie très contagieuse puisque sur une ville de 7
millions d?habitants on ne compte « que » 2000 cas et que sur toute la Chine
on ne compte « que » 5000 cas soit 4 cas par million d?habitants.

Une question subsidiaire se pose : durant la même quinzaine l?OMS déplore 12
décès d?infection à entérovirus 71 dans la même région, 40 cas de Ebola au
Congo, plusieurs cas de Lassa en Sierra Leone, des dizaines de cas et décès
de dengue en Asie et les médias n?en parlent pas ; pourquoi?

Les missions prochaines de notre agent seront consacrées à savoir pourquoi
les réactions à ce syndrome ont été aussi intenses?
Deux hypothèses devront être explorées.
A - Il s?agit d?une revanche de l?OMS contre l?OMC. L?OMC n?ayant pas voulu
admettre que le santé pouvait être prioritaire sur le commerce, le SRAS fait
la preuve du contraire. A cause de cette « nouvelle maladie » les échanges
diminuent, certains domaines d?activités enregistrent des pertes sévères et
certains pays commencent à voir leur économie en difficultés (la Chine comme
par hasard ?).
B - Les autorités nationales et internationales, dans le contexte irakien de
peur d?attaques biologiques, ont voulu tester leur système de défense contre
un acte de bio terrorisme. Et comme c?est un rodage il y a eu quelques
dérapages.


Nous vous tiendrons au courant de la suite des investigations de notre
agent.

Dr JL Rey, médecin de santé publique, honorable correspondant.

Pour vous inscrire, vous désinscrire et consulter les archives de e-med :
http://www.essentialdrugs.org/emed/
--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
e-med@healthnet.org
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
e-med-help@healthnet.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] SrA.S. à HONG KONG, Dernier rapport de notre agent très spécial, jean-loup . rey <=