e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] La santé publique au centre des préoccupations de la CEDEAO

E-MED: La santé publique au centre des préoccupations de la CEDEAO
---------------------------------------------------------------------

Parlement de la CEDEAO : la santé publique au centre des préoccupations

L'Observateur Paalga (Ouagadougou)
27 Mars 2003
Publié sur le web le 27 Mars 2003

Jak

C'est hier mercredi que s'est achevée à Bobo-Dioulasso, la rencontre de la
commission santé publique et affaires sociales du parlement de la CEDEAO.
Deux points essentiels étaient inscrits à l'ordre du jour des travaux qui
ont duré cinq jours.

Notre continent et plus particulièrement la sous-région ouest-africaine a
longtemps connu des crises politiques et socio-économiques, notamment au
Liberia ou encore en Sierra Leone et qui ont engendré de nombreux mouvements
de populations. Ces déplacements forcés qui s'effectuent souvent dans des
conditions dramatiques constituent selon les responsables de la santé, des
facteurs d'aggravation de la pandémie du Sida et des autres épidémies telles
que la méningite, la rougeole, etc. Le conflit actuel en Côte d'Ivoire
continue aussi de provoquer des déplacements massifs de populations dans des
conditions d'hygiène précaires et qui sont, selon la commission santé
publique et affaires sociales de la CEDEAO, des signes annonciateurs d'une
situation épidémiologique explosive. La nécessité d'une synergie d'action
s'impose désormais pour les décideurs politiques et cette rencontre des
parlementaires de la CEDEAO traduit aujourd'hui cette prise de conscience
collective de la nécessité d'actions urgentes.

«Mieux connaître l'OOAS pour des décisions pertinentes»

Toujours est-il que le parlement de cette organisation sous-régionale à
travers sa commission santé publique et affaires sociales semble prendre le
problème à bras le corps et la tenue de cette rencontre avait pour but de
faire d'une part l'état des lieux des questions de santé communautaire en
rapport avec l'OOAS (Organisation ouest-africaine de santé) et d'autre part
l'examen des conséquences sociales de portée régionale du conflit en Côte
d'Ivoire.

Le choix de Bobo pour l'organisation de cette réunion tient d'abord au fait
que cette ville abrite le siège de l'OOAS (ex-OCCGE). Cette structure
sous-régionale de santé a pour mission de coordonner les stratégies
sanitaires dans la sous-région ouest-africaine. Ce rôle bien apprécié par
les partenaires étrangers fait aujourd'hui de cette institution un point
central d'informations sanitaires en Afrique de l'Ouest. Ce qui, à n'en pas
douter, contribuera à renforcer les connaissances des parlementaires afin de
leur garantir la prise de décisions pertinentes et susceptibles d'affecter
la vie des populations de la sous-région.

Toujours est-il que cette rencontre de Bobo a été l'occasion pour les
membres de cette commission de la CEDEAO de s'imprégner des actions menées
par l'OOAS, et aussi de mieux découvrir cette structure sous-régionale à
travers son fonctionnement, ses contraintes et les nombreux défis qui
restent à relever. Le président du parlement, M. Ali Nouhoun Diallo, a pour
sa part mis en exergue les principaux problèmes auxquels demeurent
confrontés les pays de la sous-région.
Il s'agit notamment de l'insuffisance (en quantité et en qualité) des
ressources humaines, de matériel sanitaire, de produits pharmaceutiques pour
le secteur public. M. Nouhoun Diallo a en  outre déploré la désertion vers
les projets, les ONG et autres institutions internationales des cadres
nationaux, agents de la Fonction publique. En l'absence de textes pour
arrêter cette hémorragie, il conviendra alors, a-t-il conclu, de trouver des
garde-fous à même d'endiguer les effets.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] La santé publique au centre des préoccupations de la CEDEAO, remed <=