e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Vente illicite des médicaments en RD Congo/CIPROMEP

E-MED:Vente illicite des médicaments en RD Congo/CIPROMEP
---------------------------------------------------------------------

VENTE ILLICITE DES MEDICAMENTS EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : SON
AMPLEUR ET QUELQUES PISTES DE SOLUTION POUR RENFORCER LA LUTTE.

A l?occasion de sa sortie officielle qui a eu lieu le samedi 22 février 2003
dans la salle des conférences de la REGIDESO sur le boulevard du 30 juin à
Kinshasa/Gombe en présence du Conseiller du Ministre de la Santé en Matière
Pharmaceutique et Directeur du Programme de Médecine Traditionnelle, le
Pharmacien Franck BIAYI, des membres du Bureau du Conseil National de l?
Ordre des Pharmaciens (CNOP), du Conseil Régional de l?Ordre des Pharmaciens
(CROP), de l?Ordre des Médecins (CNOM) et de nombreux invités, le Centre d?
Information et de Promotion Médico-Pharmaceutique, CIPROMEP asbl en sigle
dont l?un des objectifs est la promotion de l?usage rationnel des
médicaments, des produits cosmétiques, alimentaires et diététiques avec
comme corollaire la lutte contre la vente  illicite des médicaments, a
publié une étude portant sur l?ampleur de la vente illicite des médicaments
à Kinshasa.

Il résulte de cette étude dirigée par le Directeur du CIPROMEP, le
pharmacien Briges Wilson LUMBWE MBILA que ce phénomène a atteint son
paroxysme en RDC et qu?il est devenu "normal". C?est donc une profession qui
scolarise les enfants et nourrit de nombreuses familles.

L?étude porte sur la production, l?importation, la distribution, la
dispensation, l?entreposage et la conservation des médicaments vendus dans
la rue. 15 % des vendeurs des médicaments de la rue affirment avoir fait des
études supérieures (universitaires). 83 % prétendent que leurs "médicaments"
ont un moindre coût. On trouve dans ce marché, des gens qui "exercent"
depuis plus de 15 ans.

Cette étude démontre le danger que courent les personnes qui s?
approvisionnent sur ces marchés et qui à la longue finissent par dépenser
plus. Vu la diversité des acteurs intervenant dans ce commerce, le CIPROMEP
a lancé un appel pathétique au ministère de la santé et à tous ses
partenaires (du ministère) afin de convoquer une table ronde de tous les
opérateurs étant donné que les responsabilités sont partagées.

Celle-ci aura entre autres objectifs la mise sur pieds d?une stratégie de
lutte efficace et durable en vue de l?éradication de ce fléau.
Et certaines pistes ont été proposées concernant la prévention et la
répression.

Il faut signaler au passage que le CIPROMEP a restitué les travaux 4e Forum
Pharmaceutique International (FPI) de Yaoundé 2002 auxquels il a pris part.
En  effet, le Secrétaire du CIPROMEP, le pharmacien Ermus MUSAMA a lu les
résolutions du FPI 2002 à l?intention du public. Il a ensuite présenté une
étude-Cipromep portant sur l?avènement des ARV dans les PED : problèmes et
perspectives, cas de la RD Congo. Cette étude était présentée à Yaoundé lors
des assises du FPI 2002.

Pour des amples informations concernant le CIPROMEP et ses activités,
contacter :

CENTRE D?INFORMATION ET DE PROMOTION  MEDICO-PHARMACEUTIQUE
CIPROMEP Asbl
B.P. 10506 Kinshasa 1
Téléphone : (+243) 81 50 43 771
e-mail : cipromep@hotmail.com
lumbwegilu@yahoo.fr

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Vente illicite des médicaments en RD Congo/CIPROMEP, lumbwegilu <=