e-med
[Top] [All Lists]

[e-med]

E-MED:
---------------------------------------------------------------------

[Modérateur : un exemple de programme vertical qui évolue vers une meilleure
intégration dans les politiques sanitaire et pharmaceutique du pays.CB]

Santé de la reproduction: bientôt un même circuit de distribution pour les
produits contraceptifs etles médicaments essentiels

Midi Madagasikara (Antananarivo)
4 Mars 2003
Publié sur le web le 4 Mars 2003
http://fr.allafrica.com/stories/200303040579.html
Hanitra R.

Jusqu'à présent, il n'y avait que des organismes étrangers, en l'occurrence
le FNUAP et l'USAID qui assuraient l'approvisionnement des produits
nécessaires à la santé de la reproduction, notamment les produits
contraceptifs. Ce qui n'était pas toujours pour maintenir une disponibilité
continue de ces produits à l'endroit et en temps voulus. Dans un futur
proche, suite à un accord conclu entre le gouvernement par le biais du
ministère de la Santé, le FNUAP, l'USAID et la centrale d'achat Salama, ces
produits emprunteront le circuit de distribution des médicaments essentiels.

En d'autres termes, les produits contraceptifs seront aussi disponibles en
milieu hospitalier et dans les centres de santé que les médicaments
essentiels. Garantissant ainsi la sécurité de ces
produits à l'heure où les préoccupations gouvernementales se tournent vers
ce secteur de la santé de la reproduction.

Convention

Hier a donc été signé le protocole d'accord entre ces quatre parties dans
les bureaux du ministre de la Santé, le Pr. Andry Rasamindrakotroka à
Ambohidahy. Les parties contractantes étant, bien entendu, le ministère de
la Santé qui chapeaute l'opération, mais également le FNUAP et l'USAID,
organismes qui s'investissent grandement dans le secteur du planning
familial en important les produits nécessaires, et enfin la centrale d'achat
Salama, qui emprunte elle-même un excellent circuit de distribution en
ravitaillant les divers centres de santé en médicament essentiels. Ce même
circuit sera désormais également celui des produits et médicaments
contraceptifs.

Faible prévalence

Une telle mobilisation a été entreprise afin de concrétiser d'ores et déjà
l'approche de proximité, estimée primordiale au moment où l'utilisation de
produits contraceptifs est encore loin d'entrer dans les moeurs de la
majorité des Malgaches. En effet, seulement 15% des femmes malgaches ont
recours aux méthodes de planning familial et utilisent régulièrement des
produits contraceptifs, le reste ignore ou craint l'utilisation de tels
produits. L'objectif est de remonter ce pourcentage à 25% en 2005.
Cependant, un début de changement s'annonce, sachant que 25% des couples
malgaches souhaitent adopter l'une des méthodes de planning familial
modernes disponibles à Madagascar et les produits qu'elles préconisent.
"Cette approche de proximité pourrait s'illustrer à travers la mise en place
de sites communautaires, qui oeuvreront dans la sensibilisation des
populations les plus réticentes à l'utilisation des moyens contraceptifs",
explique le Dr. Perline Rahantanirina, directrice de la médecine préventive
au ministère de la Santé. "L'existence de ces sites permettra de renverser
la tendance actuelle en allant  directement à la rencontre des populations
cibles, car jusqu'ici, c'était plutôt l'inverse". Un travail de longue
haleine, en somme, à l'heure où les idées reçues et autres superstitions, us
et coutumes sont encore profondément ancrés dans les habitudes d'une grande
majorité de Malgaches.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med], remed <=