e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] L'Afrique invitée à mieux faire face à la lutte anti-méningite

E-MED: L'Afrique invitée à mieux faire face à la lutte anti-méningite
---------------------------------------------------------------------
 
Cotonou, Bénin (PANA) -  Un atelier sur la surveillance de la méningite à
méningocoque dans les dix pays de "la ceinture africaine de la méningite" a
pris fin vendredi à Cotonou, en recommandant aux gouvernements concernés de
prévoir dans leurs budgets respectifs une ligne destinée à lutter contre les
épidémies.

Les pays concernés vont du Sénégal, à l'Ouest du continent, à l'Ethiopie à
l'Est, en passant par le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Niger, le
Nigeria, la Somalie, le Soudan et le Tchad, et abritent une population
totale d'environ 300 millions d'âmes.

Initiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la rencontre de
Cotonou a vu, outre la participation des pays africains où sévit la maladie,
celle de la France, de la Norvège et des Etats-Unis.

L'atelier a recommandé aux gouvernements de renforcer la capacité de
fonctionnement des laboratoires et de mettre en place un réseau de
laboratoires pour supporter la surveillance, y compris la fourniture de
ressources humaines, financières et matérielles, ainsi que les réactifs et
consommables de laboratoire, les vaccins et les moyens de communication.

Les participants ont également demandé aux responsables des dix pays de "la
ceinture africaine de la méningite" de faire un plaidoyer auprès des
partenaires au développement pour la mobilisation de ressources en faveur de
la surveillance.

Ils ont enfin suggéré l'accélération de la mise en oeuvre des activités
planifiées de surveillance renforcée de la méningite à méningocoque pour la
saison 2002-2003.

Pour la ministre béninoise de la Santé publique, le Dr Yvette Céline
Kandissounon, ces plans d'action par pays doivent désormais permettre de
mieux organiser le renforcement de la surveillance épidémiologique de la
méningite et le déclenchement de la riposte au besoin.

"Ces plans doivent être mis en application de façon conséquente si nous ne
voulons plus assister à des situations dramatiques", a-t-elle ajouté,
précisant que le prépositionnement des vaccins, des médicaments et autres
consommables ressources est aussi capital et devrait faire l'objet d'une
attention spéciale des autorités sanitaires des pays concernés.

Les épidémies de méningite se manifestent presque chaque année dans les pays
de la "ceinture africaine". En 2002 seulement, il y a eu au moins 33.000 cas
dont 2.500 décès. Au cours de ces dix dernières années, il y a eu plus de
700.000 cas.

Cette année, un nouveau phénomène est également apparu et a augmenté la
difficulté de traiter les épidémies de méningite. Une souche connue sous le
nom W135, qui était précédemment uniquement responsable de cas sporadiques
en Afrique, a été identifiée comme cause principale d'une épidémie au
Burkina Faso.

Entre février et juin 2002, quelque 12.000 personnes ont été infectées au
Burkina Faso et 1.500 d'entre elles sont décédées, et ce, pour la plupart,
en raison de la souche W135.

La stratégie pour confronter l'épidémie imminente de méningite comprend
l'amélioration de la surveillance, du diagnostic et du traitement, selon
l'OMS.
 
Cotonou - 15/11/2002

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] L'Afrique invitée à mieux faire face à la lutte anti-méningite, remed <=