e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Médecine traditionnelle et sida

E-MED: Médecine traditionnelle et sida
-------------------------------------------------------------------------

Un traitement traditionnel contre le Sida a réussi aux tests cliniques
http://fr.allafrica.com/stories/200207150307.html
allAfrica.com
11 Juillet 2002
Publié sur le web le 15 Juillet 2002

Charles Cobb Jr
Washington, DC

Dans ce qu'on appelle " d'importants résultats cliniques et de laboratoire "
sortis par l'Association pour la Promotion de la Médecine Traditionnelle
(Prometra), une étude de trois ans sur 62 patients atteints de sida, indique
que le Metrafaids, une préparation indigène à base d'herbes, concoctée à
partir de cinq plantes médicinales, pourrait être un traitement efficace
pour les Africains atteints de Sida.

Selon le président de l'Ong, le Dr Eric V. A. Gbodossou, qui est le
principal chercheur de cette étude, " leur (les patients) charge virale
diminue en même temps que leur compte en CD4 augmente ".

Les cellules CD4 permettent à l'organisme de lutter contre les maladies. Les
adultes et les adolescents en bonne santé ont un compte en CD4 d'au moins
800 cellules par mètre cube de sang . Si
ce nombre descend au-dessous de 200, il y a un risque de maladies graves.
Les charges virales indiquent au docteur le montant de Vih dans le sang
fournissant ainsi d'importantes indications sur la manière dont le Vih/sida
fait des ravages dans l'organisme.

La charge virale de 70% de ces mêmes malades a diminué de plus de 54% allant
jusqu'à 94%. " Le même pourcentage a vu son compte en CD4 redevenir normal,
c'est à dire se retrouver entre 500 et 1100 " a assuré le Dr Gbodossou à
allAfrica.com.

" L'étude a été surveillée par un comité scientifique consultatif
international. C'est un médicament africain naturel, sans effets
secondaires, accessible et abordable. " C'est vraiment une solution
africaine à un problème africain " a affirmé le professeur Gbodosso.

L'étude a été menée au Centre Expérimental de Médecine Traditionnelle, sis à
Fatick, ville qui se trouve à près de 150 km de Dakar. " Ce qui la
différence des autres soit-disant thérapies médicales traditionnelles, c'est
que celle-ci a répondu aux normes scientifiques internationales et les
résultats ont été validés par des laboratoires de référence internationale
", a souligné le Dr Gbodossou dans un exposé fait en début de semaine.

LabCor, un laboratoire de diagnostique basé à New York, a fait les analyses
de sang, en prenant des échantillons de sang , qu'il renvoie par courrier
international après analyse .L'étude a reçu $2 millions d'aide de la part de
la Fondation Ford .

Le Metrafaids a aussi réduit la vulnérabilité du patient " aux maladies
opportunistes " telles que les dermatoses, l'hépatite B, l'hypertension et
les problèmes de poids - il soulage les symptômes cliniques dans le cas de
85% des patients . Aucun effet secondaire n'a été signalé
durant toute l'étude qui a été menée entre 1999 et 2002 . " Les avantages de
ces médicaments traditionnels à base d'herbes sont énormes, quand on prend
en compte son efficacité, son accessibilité, son prix bas et le fait qu'il
n'y ait pas d'effets secondaires " a assuré le professeur Maurice Iwu,
vice-président du comité scientifique qui a fait le point sur l'étude.

Iwu est le directeur exécutif du Programme de Développement et de
Conservation des Ressources Biologiques, une organisation internationale à
but non lucratif, spécialisée dans la recherche pour le développement des
stratégies pour l'utilisation durable des ressources biologiques. Il est
aussi un Senior Research Associate à la division Expérimentale Thérapeutique
de l'Institut de Recherche Walter Reed Army, basée à Washington D.C.

Le Dr Gbodossou a affirmé que les plantes utilisées " pouvaient être
trouvées dans n'importe quelle région tropicale - nous les avons trouvées en
Afrique et particulièrement en Afrique de l'Ouest. Nous les avons trouvées
très facilement. "

Gbodossou a affirmé qu'il voulait continuer cette étude pendant encore une
année " ensuite après cela nous pourrons franchir le second palier -
c'est-à-dire produire le médicament et ensuite fabriquer le médicament à
grande échelle. "

Mais justement le lieu où tout médicament basé sur l'étude pourrait être
fabriqué reste encore incertain. L'Association qui détient le brevet sur le
produit, recherche un partenaire. Fabriquer le produit est " facile "
soutient le Dr Gbodossou. " Nous pouvons le faire sous forme de comprimé ou
de pilule. Nous faisons sécher la plante et ensuite nous en faisons une
poudre. Notre souhait est de le fabriquer en Afrique - dans n'importe quel
pays d'Afrique. Et nous voulons le rendre accessible, c'est-à-dire le vendre
à un prix abordable. "

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Médecine traditionnelle et sida, remed <=