e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Conférence sur Barcelone, suite

E-MED: Conférence sur Barcelone, suite
-------------------------------------------------------------------------

[Modérateur: il y a plusieurs raisons qui ont fait que les activistes sont
montés au créneau; remerciements à MP pour la traduction de ce message parut
sur la liste de diffusion Ip-health le 10 juillet.CB]


Le chahut a noyé la parole du délégué US à la conférence sur le SIDA
Par Lawrence K. Altman (The New York Times)
Mercredi 10 juillet 2002

BARCELONE : Le secrétaire américain aux services de la santé et de l'homme,
Tommy Thompson, a été noyé, mardi, par des contestateurs qui ont empêché
l'audience d'entendre son discours à la 14ème conférence internationale sur
le SIDA.

Quand Thompson, le représentant de la délégation américaine à la conférence,
a commencé son discours, des partisans se sont approchés de la scène
sifflant et chahutant. Thompson a alors arrêté de parler jusqu'à ce que les
fauteurs de trouble se soient retirés dans l'allée de la salle principale de
la conférence.

Thompson, entouré par des agents de sécurité, a recommencé à parler. Mais
les contestataires ont recommencé à railler, en appelant l'administration
Bush à supporter les programmes de "safe sex" et d'échange d'aiguilles, à
fournir plus de fonds pour les médicaments anti SIDA et en donnant des
milliards supplémentaires à la Global AIDS Fund.

Résolu, Thompson a alors lu son discours, mais le bruit a empêché l'audience
de l'entendre.

C'était un jour de contestation rarement vu depuis les premières années de
l'épidémie de SIDA lorsque des partisans s'étaient enchaînés aux portes des
compagnies pharmaceutiques, avaient projeté du liquide rouge sur des
scientifiques, et avaient chahuté des responsables politiques. En 1990, le
chahut avait empêché les participants, à la Conférence Internationale sur le
SIDA à San Francisco d'écouter le Dr Louis Sullivan, qui était le secrétaire
des services de la santé sous l'administration de l'ex-président George Bush
et qui a assistait à la conférence.

Ce mardi, les contestataires ont amené une compagnie pharmaceutique, Gilead,
à fermer son vaste stand où nombre des17 000 participants à la conférence se
sont arrêtés pour prendre une tasse de café gratuite.

A cette conférence, les responsables internationaux SIDA comme le Dr Peter
Piot, un assistant du directeur général des Nations Unies et responsable de
son programme SIDA, ont encouragé le public à exiger que leurs gouvernements
doivent rendre des comptes s'ils ne font pas plus pour arrêter l'épidémie.
Dimanche, le Dr Ronald Valdiserri, un haut responsable SIDA aux Centres de
Contrôle et de Prévention des maladies, une agence fédérale, qui a appelé
les américains "à ranimer la passion avec laquelle les Etats Unis ont
autrefois affronté l'épidémie une fois."

Mais le Dr Piot était parmi les responsables qui a immédiatement critiqué
les protestataires pour leur impolitesse de leurs démonstrations empêchant
l'audience d'entendre le discours de Thompson sur la politique de
l'administration Bush.

Le Dr Piot, qui était un activiste politique dans sa jeunesse, a dit lors
d'un entretien qu'il soutenait le concept des protestations "mais seulement
après que quelqu'un ait eu l'opportunité de parler, et que d'aucune manière
on ne peut juger ce que Thompson voulait dire."

Puis à une conférence de presse, peu de temps après que les perturbations
finissent, un économiste américain, le Dr Jeffrey Sachs de l'Université de
Columbia, a critiqué l'administration Bush pour être responsable de la
totale confusion dans son échec à publier un plan de lutte contre le SIDA.

Gregg Gonsalves, de la Gay Men's Health Crisis à New York et un représentant
des contestataires, ont dit qu'ils représentaient 12 groupes aux Etats Unis.

Ils ont dit qu'ils dénonçaient comme "vide" les déclaration faites à
Barcelone ce dimanche disant que l'administration Bush s'était engagée à
réduire la fréquence du VIH de 50 % d'ici 2010, parmi la jeunesse américaine
; à corriger les disparités raciales et ethniques qui entretiennent
l'épidémie aux Etats Unis ; et en fournissant une aide pour les programmes
locaux et internationaux pour contrer l'épidémie.

Les protestataires ont dit que l'administration Bush attaquait des
programmes de prévention "scientifiques", qui parlent ouvertement de sexe,
et soutenait plutôt des programmes prônant l'abstinence exclusivement. Les
protestataires ont critiqué l'administration Bush parce qu'elle refuse de
soutenir les programmes d'échange d'aiguille en dépit de l'évidence
scientifique qu'ils peuvent réduire la propagation du VIH et non  pas
augmenter l'usage des drogues.

Une autre accusation était que l'administration refusait à 10 000 Américains
sidéens l'accès au traitement parce qu'elle ne finançait pas totalement la
U.S. AIDS Drug Assistance Program.

Une autre accusation était que l'administration avait réduit les donations
américaines, à la Global Fund pour le SIDA, la malaria et la tuberculose, de
500 à 200 millions de dollars "et avait alloué cette donation uniquement
pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH."

Thompson a critiqué les contestataires "pour être peu ouverts". Lors d'un
entretien téléphonique de sa voiture alors qu'il quittait le centre de
conférence après les protestations, Thompson a dit qu'il était désolé que
les militants se soient rués sur la scène au lieu d'écouter, mais c'est leur
prérogative."

Dans un texte préparé pour son discours, Thompson a dit que le gouvernement
avait doublé ses financements internationaux en 18 mois.

"Aucune administration dans aucun état n'a jamais combattu le VIH-SIDA avec
une aussi grande priorité que les Etats Unis sous cette administration," a
dit Thompson.

Les Etats Unis a promis 500 millions, plus que n'importe quel état, dit
Thompson, en encourageant les autres pays à contribuer plus.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Conférence sur Barcelone, suite, remed <=