e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] A propos de l'épidémie de ménigite au Burkina-Faso

E-MED: A propos de l'épidémie de ménigite au Burkina-Faso
-------------------------------------------------------------------------
544 décès de la méningite, présence d'un nouveau
type de germe

UN Integrated Regional Information
Networks
22 Mars 2002
Publié sur le web le 22 Mars 2002

La méningite a tué 544 personnes au Burkina Faso depuis janvier, a
indiqué mercredi un haut fonctionnaire à la santé, le docteur Jean
Wango, qui a néanmoins incité au calme.

"Il n'y a pas lieu de paniquer", a souligné dans une conférence de
presse M. Wango, le secrétaire général du ministère de la Santé.

Depuis janvier, a-t-il déclaré, il y a eu 3 574 cas de méningite au
Burkina Faso. Dix des 53 départements de santé ont été déclarés
zones épidémiques, avec au moins dix cas signalés pour chaque 100
000 habitants. Des officiels ont indiqué que le taux élevé de décès est
à attribuer aux bas niveaux de vaccination.

La méningite est une infection bactérienne ou virale des fluides dans
la moelle épinière d'une personnes et dans le liquide qui entoure le
cerveau. En Afrique, la maladie se manifeste souvent pendant les
saisons sèches annuelles lorsque les vents forts du désert soufflent au
sud, provoquant une pluie de poussière sur la région. M. Wango a
précisé que la poussière et la chaleur présentaient des conditions
propices à la maladie, qui a affecté des milliers de personnes depuis
le Sénégal, dans l'ouest du continent, jusqu'à l'Ethiopie, dans l'est.

Les pouvoirs publics offrent des vaccinations et des soins de santé
gratuits aux habitants des treize départements sanitaires les plus
touchés au Burkina Faso, tandis que l'Organisation mondiale de la
santé (OMS) a annoncé qu'elle allait fournir au gouvernement 1,9
million de dose de vaccins.

Les officiels ont également informé qu'une nouvelle tendance de la
maladie, le germe W135 de la méningite, présent en Arabie
Saoudite, a fait son apparition au Burkina Faso, probablement amené
de la Mecque par des pélerins en l'an 2000. Les vaccins pour
contrecarrer ce germe ne sont pas disponibles au Burkina Faso où,
selon les officiels, n'étaient présentes jusqu'à maintenant que les
formes A et C de la maladie.

Des chercheurs des Centres pour le contrôle et la prévention des
maladies, Etats-Unies, enquêtent au Burkina Faso, au Mali et au
Niger sur la tendance saoudienne de la méningite. Un spécialiste de
la méningite à l'OMS a indiqué ce jeudi à IRIN qu'il existe une pénurie
mondiale du vaccin Tetravalent (qui combat les types A, C , Y et W135
de la méningite). Le chercheur a souligné que jusqu'à présent, le type
W135 n'était pas apparu en Afrique. Les autorités saoudiennes, a
ajouté l'officiel, exigent désormais que tous les pélerins à la Mecque
soient vaccinés contre la méningite avec d'entrer dans le pays.

En janvier, les responsables de la santé ont lancé une "campagne
massive de prévention " de la méningite (d'un coût de 1,66 million de
dollars), dans le but de vacciner trois millions de personnes âgées de
2à 30 ans. En 2001, la méningite a tué 1 854 sur les 13 293 cas
enregistrés au Burkina Faso; mais le bilan le plus lourd fut en 1996,
quand 4 000 personnes sont mortes.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] A propos de l'épidémie de ménigite au Burkina-Faso, remed <=