e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] le traitement contre la tuberculose est mal appliqué

E-MED: le traitement contre la tuberculose est mal appliqué
-------------------------------------------------------------------------
Communiqué de presse OMS/21
22 mars 2002


SEULE UNE PETITE PROPORTION DES MALADES BéNéFICIE DES MEILLEURS SOINS CONTRE
LA TUBERCULOSE UN NOUVEAU RAPPORT DE L?OMS INDIQUE QUE LES PAYS à FAIBLES
REVENUS PAIENT 70 % DE LA FACTURE

http://www.who.int/inf/fr/cp-2002-21.html

La stratégie qui peut guérir 90 % des cas de tuberculose, et ainsi permettre
de maîtriser l?épidémie mondiale, n?est appliquée qu?à 27 % des malades dans
le monde. C?est l?un des faits alarmants décrits dans le dernier rapport
publié aujourd?hui par l'Organisation mondiale de la Santé sur cette maladie
« WHO Report 2002 : Global Tuberculosis Control »
(http://www.who.int/gtb/publications/globrep02/index.html).

Les responsables de la santé publique estiment qu?il faudra un milliard de
dollars des Etats-Unis par an pour traiter les patients et endiguer l?
épidémie de tuberculose dans les 22 pays qui totalisent 80 % de la charge
mondiale de morbidité imputable à cette maladie. A sa grande surprise, l?OMS
a également découvert que les gouvernements de ces 22 pays à faibles revenus
paient déjà 70 % des dépenses pour le traitement et la lutte contre la
tuberculose.

« Il est manifeste que même les pays les plus démunis se sont profondément
engagés à combattre cette maladie et la communauté internationale doit
réagir tout aussi vigoureusement », estime J. W. Lee, Directeur à l?OMS de
Halte à la tuberculose.

La tuberculose est une maladie contagieuse véhiculée par l?air. Près d?un
tiers de la population mondiale est infecté par le bacille et 2 millions de
personnes en meurent chaque année. Dès 1993, le développement de l?épidémie
mondiale avait alarmé à un tel point les spécialistes de la santé publique
que l?OMS, prenant une mesure sans précédent, avait déclaré qu?il s?agissait
d?une urgence mondiale. Depuis lors, elle évalue régulièrement la situation
ainsi que les progrès réalisés dans la lutte.
L?évaluation actuelle, le rapport 2002, est le sixième de la série.

La stratégie mise au point par l?OMS est appelée DOTS*. Elle a été reconnue
comme l?une des stratégies les plus rentables qui ait jamais été conçue
contre un fléau de l?humanité. Entre autres mesures essentielles, elle
impose aux agents de santé de surveiller l?absorption des médicaments par
les patients pendant au moins les deux premiers mois du traitement. Cela
permet de diminuer le risque qu?ils ne l?interrompent avant d?être guéris.
Cette éventualité peut en effet entraîner le développement de
pharmacorésistances transmissibles.

Fin 2000, 148 des 210 pays avaient mis en ?uvre la stratégie DOTS, soit 21
de plus qu?en 1999. Quand la stratégie DOTS est utilisée en Asie, en
Afrique, et en Amérique Latine, cela donne une moyenne de guérison de 80%.

Les objectifs fixés pour la lutte antituberculeuse sont, d?ici 2005, de
diagnostiquer 70 % de tous les cas de tuberculose évolutive et de guérir 85
% d?entre eux. Cela implique d?assurer un approvisionnement régulier en
médicaments, de disposer de laboratoires bien équipés et de professionnels
de santé bien formés. Même si toutes ces mesures reviennent cher, les pays
les plus démunis financent déjà eux-mêmes le gros des dépenses liées à la
tuberculose.

Pourtant, il manque 300 millions de dollars US chaque année, soit environ 30
cents par habitant des pays industrialisés. Cette situation a ralenti le
développement des services de diagnostic et de traitement. Selon le nouveau
rapport de l?OMS, les objectifs fixés pour 2005 ne pourront pas être
atteints avant 2013 au rythme actuel.

Encouragés par les engagements financiers pris par les pays fortement
touchés pour lutter contre la maladie, les donateurs commencent à accroître
leur contribution pour le développement du DOTS et ils l?annonceront à l?
occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, le 24 mars. La Chine par
exemple, signera un accord novateur avec la Banque Mondiale et le
Département du Royaume-Uni pour le Développement international pour
développer le DOTS, se joignant ainsi aux efforts d?autres partenaires. L?
ACDI, l?agence canadienne d?aide au développement s?est également engagée
cette semaine à venir en aide à la lutte antituberculeuse en Indonésie, au
Bangladesh, au Nigéria, au Cambodge et en République populaire démocratique
de Corée entre autres.

*DOTS est le nom de la stratégie recommandée au niveau international pour
lutter contre la tuberculose. Elle se compose de cinq éléments fondamentaux
: l?engagement des gouvernements à soutenir durablement la lutte contre la
tuberculose ; le dépistage des cas par l?examen des expectorations au
microscope ; le traitement standardisé d?une durée de six à huit mois ; un
approvisionnement régulier en médicaments antituberculeux ; un système de
notification standardisé

Carinne Bruneton
ReMeD

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] le traitement contre la tuberculose est mal appliqué, remed <=