e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Ghana :Le rôle des pharmaciens dans la lutte contre les MST

E-MED: Ghana :Le rôle des pharmaciens dans la lutte contre les MST
-------------------------------------------------------------------------

[Modérateur: il me semble que c'est la cas aussi dans certains pays
d'Afrique francophone comme la Côte d'Ivoire, n'est-ce pas ? Remerciement à
Marie Pinson pour la traduction de cette article de procaare. Carinne
Bruneton]


Le rôle des pharmaciens dans la lutte contre les maladies sexuellement
transmissibles : solutions et alternatives pour le Ghana.
Mayhew S, Nzambi K et al.

Politique de santé et organisation 2001;16(2):152-160.

Le débat est augmente concernant l'extension du rôle des pharmaciens en
santé publique, en reconnaissance des difficultés rencontrées par beaucoup
de services du secteur publique. L'accessibilité et la confidentialité
perçues des pharmaciens les rendent particulièrement intéressants aux yeux
des patients dans la gestion des problèmes de santé tels que les maladies
sexuellement transmissibles (MST), qui ont un risque de stigmatisation.
En dépit des intérêts grandissants sur le sujet,  il n'y a que quelques
rapports édités sur le rôle des pharmaciens dans les pays pauvres. Au Ghana,
les pharmaciens sont reconnus par le gouvernement comme étant la meilleure
option pour les personnes nécessitant des traitements contre les MST.

Une étude a été menée pour étudier le rôle joué par les pharmaciens dans la
gestion des MST, dans la région du Grand Accra. Selon les résultats obtenus,
des formations ont été développées, instaurées et évaluées. Ce rapport
présente les résultats de cette recherche et évalue leurs implications pour
décider dans quelle mesure et quelle manière les pharmaciens devraient être
impliqués dans la gestion des MST au Ghana et dans les pays aux conditions
similaires.

Ces résultats suggèrent que les pharmaciens ont un rôle primordial dans la
gestion efficace des MST, particulièrement dans la gestion des pertes
urétérales. Ils devraient limiter leur intervention aux ulcères génitaux
pour adresser les patients aux laboratoires ou médecins.
Ils représentent aussi, pour le moment, une opportunité sous exploitée dans
la prévention.

La régulation et le problème du contrôle de qualité doivent être considérer
conjointement par les professionnels des pharmaceutiques et médicaux.

_________________________ Séparateur Réacheminement
____________________________
Objet :   [procaare] Pharmacists' role in managing sexually transmitte
Auteur :  owner-procaare@usa.healthnet.org à INTERNET
Date :    14/03/2002 11:32


Pharmacists' role in managing sexually transmitted infections:
policy issues and options for Ghana
Mayhew S, Nzambi, K et al.

Health Policy and Planning. 2001;16(2):152-160.

The debate about extending the role of pharmacists in health care is growing
in
recognition of the ongoing difficulties experienced by many public sector
services. The
perceived accessibility and confidentiality of pharmacists makes them
particularly
attractive to patients for the management of health problems such as
sexually
transmitted
infections (STIs) that may lead to stigmatisation.
Despite growing interest in the subject, there are few documented analyses
the
role of
pharmacists in low-income countries. In Ghana, pharmacists are acknowledged
by
the
government to be the preferred option for people seeking treatment for STIs.

A study was conducted to investigate the current role played pharmacists in
Greater Accra
Region in the management of STI. On the basis of these findings, training
schemes were
developed, implemented and evaluated. This paper presents the findings of
this
operation
research and considers their implications for deciding to what extent and in
what way
pharmacists should be involved in managing STI in Ghana and other similar
country
settings.

These findings suggest that pharmacists have a crucial role in effective
management of
STI, particularly in the management of urethral discharge. They may need to
limit their
management of genital ulcer to referring customers to laboratories and
medical
practitioners.
They also represent a currently under-utilised opportunity preventive
activities.
Regulation and quality assurance issues need to be addressed by both
pharmacy
and medical
professions.

Source: Reproductions.  Issue 6 August, 2001
JSI (UK)

Cross-posted from: Sexual and Reproductive Health Yahoo Group

--
To send a message to ProCAARE, write to: procaare@usa.healthnet.org
To subscribe or unsubscribe, write to: majordomo@usa.healthnet.org
in the body of the message type: subscribe procaare OR unsubscribe procaare
To contact a person, send a message to: procaare-help@usa.healthnet.org
Information and archives: http://www.procaare.org

The views presented in ProCAARE do not necessarily reflect the opinions of
SATELLIFE  (http://www.healthnet.org), the Harvard AIDS Institute
(http://aids.harvard.edu), or Health & Development Networks
(http://www.hdnet.org), unless otherwise stated. The reader assumes all
responsibilities in using information posted or archived by ProCAARE.
Reproduction is welcomed, provided ProCAARE and procaare@usa.healthnet.org
are quoted, and SATELLIFE is informed of usage.


--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Ghana :Le rôle des pharmaciens dans la lutte contre les MST, remed <=