e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Un nouveau virus simien relance le débat sur l'origine du sida

E-MED: Un nouveau virus simien relance le débat sur l'origine du sida
-------------------------------------------------------------------------

Un nouveau virus simien relance le débat sur l'origine du sida
SEATTLE (Etats-Unis), 27 fév (AFP) - 16h41

Une équipe internationale de chercheurs a identifié un nouveau virus de
l'immunodéficience simiennechez les singes à nez blanc du Cameroun, une
découverte qui relance le débat sur l'origine du virus du sida et élargit de
façon intrigante le réservoir animal viral connu à ce jour.

Cette découverte a été présentée lors de la 9ème conférence annuelle sur les
rétrovirus qui se tient jusqu'à jeudi à Seattle (Etat de Washington,
nord-ouest).

Ce nouveau virus, baptisé VISgsn (pour "greater spot-nose" monkeys), a été
identifié au Cameroun chez 19 singes hocheurs à nez blanc (Ceropithecus
nictitans) par une équipe de chercheurs de l'Institut de recherche pour le
développement (IRD) de Montpellier (sud de la France).

Il présente des caractéristiques analogues au virus simien du chimpanzé
(VIScpz) et du VIH-1, une des souches du virus de l'immunodéficience humaine
(VIH) responsable du sida chez l'homme.

Cette nouvelle souche virale "relance les hypothèses sur l'origine du virus
du sida et représente un possible chaînon manquant vers un virus plus
ancestral que le virus du chimpanzé", explique le Pr Eric Delaporte de
l'IRD, qui a dirigé ces travaux.

"En effet, les chimpanzés mangent ces petits singes à  nez blanc. Cette
découverte suggère donc que les chimpanzés ne sont pas les hôtes naturels du
virus VIH-1, comme on le pensait jusqu'à présent mais une espèce qui se
serait contaminée à partir d'autres singes plus petits", explique-t-il, dans
un entretien avec l'AFP.

Jusqu'à ce jour, de nombreux variants du VIS, regroupés en six lignées
distinctes, avaient été identifiés chez une trentaine d'espèces et de
sous-espèces de singes  africains. Contrairement à l'homme, le singe est un
porteur naturel du virus et ne développe pas la maladie du sida.

Il est désormais établi que les deux souches existantes du VIH, le VIH-1 et
le VIH-2, ont pour origine des virus simiens via des épisodes de
transmission singe-homme:  celui du chimpanzé (VIScpz) pour la première, et
celui du singe mangabey pour la seconde.

Comme le virus du chimpanzé et le VIH-1, le virus simien découvert par
l'équipe de Montpellier contient un gène régulateur baptisé Vpu,
indispensable à sa réplication, qui n'avait encore jamais été à ce jour été
retrouvé chez les petites espèces. Cela élargit le réservoir animal
potentiel du virus du sida connu à ce jour, souligne Eric Delaporte.

Or, explique le chercheur, "les petits singes à nez blanc sont très chassés
par l'homme et consommés pour leur  viande".

Même si le risque est faible, une transmission à l'homme reste donc
imaginable, par exemple si on se blesse en préparant de la viande de singe à
nez blanc.

"Ce virus avec ce gène régulateur pourrait donc très bien passer chez
l'homme ou d'autres singes et créer soit de nouvelles souches de virus
divergentes de type VIH, soit se recombiner avec des virus existants, et là
encore compliquer le spectre virologique du VIH", met-il en garde.

Le chercheur français, qui mène ses travaux en liaison avec le gouvernement
camerounais, estime que la prochaine étape, dans le cadre d'une veille
épidémiologique et sanitaire, consiste à développer des  tests de dépistage
de l'ensemble des virus simiens afin d'évaluer s'il existe ou non un risque
pour la population.

Des brochures éducatives ont déjà été élaborées à l'attention des
populations locales pour les alerter sur les risques sanitaires de la viande
de singe. Et, parallèlement, des projets-pilote de petits élevages de
rongeurs devraient voir le jour afin de créer une source  alternative de
protéines.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<e-med-help@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Un nouveau virus simien relance le débat sur l'origine du sida, remed <=