e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] 1er décembre 2001 : Journée mondiale de lutte contre le sida

E-MED: 1er décembre 2001 : Journée mondiale de lutte contre le sida
-------------------------------------------------------------------------

Vous trouverez "Le point sur l'épidémie de sida 2001" que ONUSIDE et OMS
viennent de oublier en français à l'adresse suivante
http://www.unaids.org/worldaidsday/2001/Epiupdate2001/Epiupdate2001_fr.pdf

L'EPIDEMIE DU SIDA PROGRESSE PLUS VITE EN EUROPE ORIENTALE QUE DANS LE RESTE
DU MONDE : NOUVEAUX CHIFFRES

L'épidémie poursuit sa marche en avant, même dans les pays à revenu élevé


Moscou, 28 novembre 2001 - Un nouveau rapport publié aujourd'hui -- "Le
point sur l'épidémie de SIDA 2001" -- affirme que le nombre des nouvelles
infections à VIH augmente plus rapidement en Europe orientale que n'importe
où dans  le monde. Les chiffres notifiés sont en grande partie sous-estimés,
et pourtant, les derniers chiffres révèlent que plus de 75 000 nouvelles
infections ont été notifiées en Russie entre janvier et début novembre de
cette année, ce qui représente une multiplication par 15 des infections en
trois ans à peine.

"Le VIH se propage rapidement dans toute la région de l'Europe orientale --
250 000 nouveaux cas uniquement en 2001," a déclaré le Dr Peter Piot,
Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA
(ONUSIDA). "Le VIH/SIDA est sans aucun doute la maladie la plus dévastatrice
que nous ayons jamais connue et la situation va assurément  empirer avant de
s'améliorer.

" Selon le rapport, publié par le Programme commun des Nations Unies sur le
VIH/SIDA (ONUSIDA) et l'Organisation  mondiale de la Santé (OMS), les pays
dont le niveau de VIH est bas ou les pays très peuplés disposent d'un
créneau  d'action tout particulier.

"Des taux nationaux notifiés de prévalence faibles peuvent être trompeurs,"
a déclaré le Dr Gro Harlem Brundtland,  Directeur général de l'OMS, "car ils
peuvent être excessivement élevés dans certains sous-groupes de la
population. Dans de nombreux pays, nous devons considérer ces chiffres comme
des signes avant-coureurs d'une épidémie imminente et non pas comme une
raison d'autosatisfaction." Dans les pays à fortes populations, quelques
pour-cent de plus peuvent représenter des millions d'individus infectés.

Par ailleurs, l'épidémie continue son avancée rapide dans toute l'Afrique,
avec 3,4 millions de nouvelles infections et 2,3 millions de décès en 2001.
Au Swaziland, au Botswana et dans certaines parties de l'Afrique du Sud,
plus de 30% des femmes enceintes sont positives pour le VIH. En Afrique de
l'Ouest, cinq pays dont les taux d'incidence du VIH étaient faibles
jusqu'ici -- y compris le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique -- ont
maintenant dépassé la barre des 5% d'infection.

Dans les pays à fort revenu, il est préoccupant de noter la tendance à la
hausse des rapports sexuels non protégés, qui  entraîne une augmentation des
maladies sexuellement transmissibles dont le VIH. Dans les pays nantis, il y
a lieu de penser que le VIH se propage dans les communautés plus pauvres et
que les jeunes adultes appartenant à des minorités ethniques sont confrontés
à des risques considérablement plus élevés d'infection que cela n'était le
cas il y a cinq ans.

"Malgré les progrès réalisés dans le traitement et la prise en charge qui
sont maintenant largement disponibles dans les pays riches, la prévention
est à la traîne," a déclaré le Dr Piot. "Les rapports sexuels sans
protection et la consommation de drogues injectables continuent à alimenter
cette épidémie, qui, dans le même temps, s'introduit dans les communautés
moins favorisées. Il est impératif de fournir à ces communautés les
ressources et le soutien dont elles ont besoin pour relayer les messages de
prévention."

En Asie, les chiffrent continuent également à grimper et, pour la première
fois, malgré l'efficacité des efforts de prévention  de plusieurs petits
pays, le nombre des nouvelles infections a atteint le million. Il existe une
grave menace d'épidémies majeures et généralisées. Dans certains pays du
Moyen-Orient jusqu'ici pratiquement épargnés par le VIH, l'infection
commence à se répandre rapidement dans les groupes à haut risque.

Si l'épidémie se propage, son impact s'accroît sur le développement des
sociétés et la santé des économies. En Afrique subsaharienne, les pays les
plus touchés pourraient perdre plus de 20% de leur PIB d'ici à 2020 en
raison du SIDA. Les systèmes d'éducation, les administrations civiles, les
services de santé et le secteur agricole de nombreux pays sont également
gravement affectés. Aujourd'hui, l'espérance de vie dans la région est en
baisse -- sans le SIDA, elle serait de 62 ans au moins, alors qu'elle n'est
que de 47 ans.

Pour contribuer à ralentir la propagation de l'épidémie, le rapport demande
aux pays de mettre rapidement en place des programmes efficaces de
prévention, notamment pour ralentir le VIH parmi les jeunes. Dans le même
temps, il reste vital d'élargir l'accès au traitement et à la prise en
charge, si l'on veut que les efforts de lutte contre le SIDA soient
couronnés de succès.

Vingt ans après le début de l'épidémie, des millions de jeunes ne savent pas
grand chose ou même rien, de l'épidémie.
Dans certains pays, ils sont nombreux à n'avoir même jamais entendu parler
du SIDA et ceux qui en ont entendu parler entretiennent de dangereuses idées
fausses concernant la manière dont le VIH se transmet. Fournir aux jeunes
des informations franches et les compétences nécessaires est une condition
préalable au succès de toute riposte au SIDA.

                              _____________________________________

Pour plus d'informations, veuillez vous adresser à Anne Winter, ONUSIDA,
Moscou, (+41 79) 213 4312 (portable), Anna
Panshina, ONUSIDA, Moscou (+7 095) 165 9968, (+7 902) 652 6746 (portable),
Dominique de Santis, ONUSIDA, Genève, (+41 22) 791 4509 ou Michel Aublanc,
Conseils Relations Presse, Paris, (+33 1) 69 286 286, (+33 6) 08 71 97 95
(portable). Pour toute autre information concernant le programme, veuillez
consulter la page d'accueil de l'ONUSIDA sur Internet
(http://www.unaids.org).

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] 1er décembre 2001 : Journée mondiale de lutte contre le sida, remed <=