e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] 584 millions de F CFA pour traiter 1.000 malades du SIDA au Congo

Congo
Sender: owner-e-med@usa.healthnet.org
Precedence: bulk
Reply-To: e-med@usa.healthnet.org

E-MED: 584 millions de F CFA pour traiter 1.000 malades du SIDA au Congo
-------------------------------------------------------------------------
Brazzaville, Congo (PANA) -
20/11/2001

http://www.panapress.com/newslat.asp?code=fre029341&dte=20/11/2001
Le gouvernement congolais a décidé de consentir annuellement 584 millions de
F CFA pour le traitement de 1.000 personnes touchées par le VIH/SIDA, a-t-on
appris mardi à Brazzaville de source proche du ministère de la Santé et de
l'Action humanitaire.

D'après le Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS), le nombre de
personnes atteintes du VIH/SIDA oscillerait entre 96.000 et 120.000, mais
ces chiffres sont en deçà de la réalité puisque les déplacements pendant les
guerre de 1997 et 1998 ont augmenté les cas de malades.

Pointe-Noire, le principal centre économique et pétrolier du Congo, est la
ville du pays la plus touchée par cette pandémie avec un taux de prévalence
de 14%, rappelle-t-on.

En 1997, le Congo avait notifié à l'Organisation mondiale de la santé 10.423
malades du SIDA et près de 100.000 séropositifs avec un taux de prévalence
de 7,78%.

Par ailleurs, le gouvernement congolais a réaffirmé son adhésion  à
l'initiative "Accélération de l'accès aux soins dans le domaine du VIH/SIDA"
(ou ACCESS), qui lui permet au Congo de bénéficier de réductions des prix
des antirétroviraux auprès des principales firmes pharmaceutiques.

Les offres de prix négociées pour la trithérapie du SIDA varient  entre
21.000 et 56.200 F CFA par patient et par mois et entre 350.000 et 400.000 F
CFA actuellement sur le marché local, précise la même source.

Pour bénéficier des offres des firmes pharmaceutiques engagées dans les
négociations en cours, le gouvernement du Congo a décidé également de
renoncer aux taxes douanières sur les médicaments antirétroviraux et à leur
réexportation éventuelle vers d'autres pays.

Au sujet de l'accélération de l'accès aux soins dans le domaine du VIH/SIDA,
cinq agences des Nations unies (ONUSIDA, OMS, UNICEF, FNUAP et la Banque
mondiale) ont pris la décision  d'accélérer la prise en charge de la
thérapie antirétrovirale  dans les régions du monde les plus touchées.

Cette prise en charge concerne également les infections opportunistes, a
indiqué la même source, ajoutant que des négociations sur ce point se
déroulent depuis fin 1999 et début 2000 entre les cinq agences des Nations
unies et cinq grandes firmes pharmaceutiques qui produisent des médicaments
contre le SIDA.

En mai 2000, les ministres africains de la Santé avaient créé, lors de la
session de l'Assemblée mondiale de la santé, le "Groupe de contact de
l'initiative" de l'ACCESS comprenant un représentant de la sous-région
Afrique pour assister les cinq  agences des Nations Unies dans les
négociations avec les firmes  pharmaceutiques.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] 584 millions de F CFA pour traiter 1.000 malades du SIDA au Congo, remed <=