e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] AMS approuve les priorités stratégiques de lOMS

E-MED: AMS approuve les priorités stratégiques de l?OMS
-------------------------------------------------------------------------

Communiqué de presse WHA 54/6
 22 mai 2001

 L?Assemblée mondiale de la Santé approuve les priorités stratégiques de l?
OMS

http://www.who.int/inf-pr-2001/fr/cp2001WHA-6.html

  Après huit jours d?intenses délibérations, la Cinquante-Quatrième
Assemblée mondiale de la Santé a terminé ses travaux aujourd?hui à Genève.
Evénement majeur du calendrier annuel de l?Organisation mondiale de la Santé
(OMS), l?Assemblée de la Santé définit l?orientation de l?action mondiale de
l?Organisation et de ses 191 Etats Membres face aux principales menaces pour
la santé publique.

  Pour la première fois dans l?histoire de l?Organisation, le Secrétaire
général de l?Organisation des Nations Unies a pris la parole devant l?
Assemblée. Dans son discours portant essentiellement sur le SIDA, M. Kofi
Annan a décrit la structure d?un fonds mondial SIDA et santé de plusieurs
milliards de dollars destiné à lutter contre le VIH/SIDA et d?autres
maladies infectieuses qui assombrissent les perspectives de nombreux pays en
développement, à commencer par la tuberculose et le paludisme.

  Dans une résolution sur l?action mondiale contre le VIH/SIDA, les Etats
Membres de l?Assemblée de la Santé ont instamment prié le Directeur général
de l?OMS de « participer activement, avec d?autres acteurs internationaux, à
la conception et à l?établissement d?un fonds mondial pour la santé et la
lutte contre le VIH/SIDA et de maintenir une collaboration étroite avec la
communauté internationale et le secteur privé en vue d?améliorer la
disponibilité des médicaments contre le VIH/SIDA, y compris les
antirétroviraux ».

  La résolution invite instamment les Etats Membres à « amplifier leur
action contre le VIH/SIDA en mettant tout particulièrement l?accent sur l?
établissement de partenariats intersectoriels ». Elle aborde également la
question de l?accès aux médicaments, demandant à la communauté
internationale de « coopérer de manière constructive pour renforcer les
politiques et les pratiques pharmaceutiques, y compris celles applicables
aux médicaments génériques et aux régimes de propriété intellectuelle, dans
le but de promouvoir l?innovation et le développement d?industries
nationales en conformité avec le droit international ».

  Une autre résolution importante en rapport avec l?accès aux médicaments
est celle sur la stratégie pharmaceutique de l?OMS. Soulignant le fait qu?un
tiers de la population mondiale est encore privé d?accès aux médicaments
essentiels, la résolution prie instamment les Etats Membres de promouvoir un
accès équitable aux médicaments. Elle prie le Directeur général « d?
encourager la mise au point de médicaments contre les maladies qui affectent
surtout les pays pauvres » et « d?intensifier les efforts fournis pour
analyser et faire connaître les conséquences actuelles et futures des
accords de commerce internationaux ». Il y est également question de la
nécessité de « systèmes de surveillance volontaires et de notification des
prix des médicaments dans le monde, en vue d?améliorer l?équité de l?accès
aux médicaments essentiels au sein des systèmes de santé ».

  Une résolution exhaustive sur la nutrition du nourrisson et du jeune
enfant a été adoptée, qui marque le vingtième anniversaire de l?adoption du
Code international de commercialisation des substituts du lait maternel. La
résolution invite instamment les Etats Membres à « protéger, promouvoir et
soutenir l?allaitement maternel exclusif pendant six mois, qui doit être
considéré comme une recommandation de santé publique mondiale, et assurer l?
apport d?aliments de complément sûrs et adaptés, avec poursuite de l?
allaitement jusqu?à l?âge de deux ans ou au-delà ». La résolution aborde
également le risque de transmission du VIH par l?allaitement maternel,
appelant à la réalisation de travaux de recherche indépendants plus poussés
dans ce domaine.

  Les Etats Membres ont également appelé à davantage de transparence et de
vigilance face à l?influence des transnationales du tabac sur la lutte
antitabac dans le monde.

  « L?industrie du tabac a pendant des années agi avec l?intention déclarée
de saper le rôle des gouvernements et de l?OMS dans la mise en oeuvre de
politiques de santé publique visant à lutter contre l?épidémie de
tabagisme », a déclaré l?Assemblée dans la résolution qu?elle a adoptée sur
ce sujet.

  La résolution reconnaît que la confiance du public sera renforcée par la
complète transparence des affiliations entre les délégués à l?Assemblée de
la Santé et à d?autres réunions de l?OMS et l?industrie du tabac. Elle
exhorte les Etats Membres à « être conscients des affiliations éventuelles
entre les membres de leurs délégations et l?industrie du tabac ». Elle
demande également à l?OMS de continuer à informer les Etats Membres sur les
activités de l?industrie du tabac.

  Un tiers de la population mondiale est infesté par des schistosomes et des
géohelminthes et 300 millions de personnes sont gravement atteintes, la
prévalence de la schistosomiase et des géohelminthiases étant toujours plus
élevée dans les segments les plus pauvres des pays les moins avancés. La
chimiothérapie périodique basée sur l?administration à intervalles réguliers
de médicaments sûrs et d?un prix abordable permet de maîtriser l?
infestation. L?Assemblée a adopté une résolution demandant instamment aux
Etats Membres d?« assurer un accès aux médicaments essentiels contre la
schistosomiase et les géohelminthiases dans tous les services de santé et
les zones d?endémie pour le traitement des cas cliniques et des groupes à
risque élevé de morbidité comme les femmes et les enfants, en se fixant pour
objectif d?assurer au minimum l?administration régulière d?une
chimiothérapie à au moins 75 % de tous les enfants d?âge scolaire exposés d?
ici 2010 ».

  Au début du XXIe siècle, les épidémies continuent d?entraîner des risques
bien réels pour la santé et la sécurité sanitaire mondiale, qu?il s?agisse
du choléra ou de la méningite, ou encore de la fièvre hémorragique à virus
Ebola ou de la fièvre de Lassa. Depuis quatre ans, l?OMS a vérifié plus de
800 flambées épidémiques importantes au plan international. L?Assemblée a
adopté une résolution sur la sécurité sanitaire mondiale : alerte et action
en cas d?épidémie, dans laquelle elle exprime son soutien à la collaboration
entre l?OMS et tous les partenaires techniques éventuels dans le domaine de
l?alerte et de l?action en cas d?épidémie, ainsi qu?aux travaux en cours sur
la révision du Règlement sanitaire international. La résolution invite
instamment les Etats Membres à « participer activement à la vérification et
à la validation des données de la surveillance et de l?information sur les
urgences sanitaires de portée internationale, de concert avec l?OMS et d?
autres partenaires techniques ».

  L?Assemblée a entériné la deuxième édition de la Classification
internationale des handicaps : déficiences, incapacités et désavantages
(CIH-2), lui donnant comme nouveau titre Classification internationale du
fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF). L?Assemblée a prié les
Etats Membres d?utiliser désormais le sigle CIF dans leurs activités de
recherche, de surveillance et de notification.

  L?Assemblée a à nouveau adopté un budget croissance zéro. Le montant total
du budget ordinaire pour 2002-2003 reste donc le même que pour l?exercice
biennal précédent, à savoir US $842,6 millions. L?OMS compte que les
ressources extrabudgétaires augmenteront de 25 % pendant la période biennale
2002-2003 par rapport à l?exercice en cours.

  L?Assemblée a approuvé les contributions des Etats Membres au budget
ordinaire. « Le compromis auquel nous sommes parvenus ? est un réel succès ?
pour nous tous, », a déclaré le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général
de l?OMS. « Mais les contributions fixées pour la prochaine période biennale
ne couvrent pas entièrement le montant du budget ordinaire, aussi suis-je
réconfortée par la volonté manifeste de nombreux Etats Membres de contribuer
généreusement aux recettes diverses. Ce sont elles qui nous permettront de
disposer de fonds pour couvrir les dépenses budgétaires et les dépenses
supplémentaires nécessaires pour financer les activités prioritaires ».



--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] AMS approuve les priorités stratégiques de lOMS, remed <=