e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Kenya : projet de loi en faveur des génériques ARV

E-MED: Kenya : projet de loi en faveur des génériques ARV
-------------------------------------------------------------------------

Les députés pressés de légiférer en faveur de médicaments moins chers
10 Mai 2001 - Brève AFP


Des activistes anti-sida et des ONG ont pressé jeudi à Nairobi les députés
kenyans d'adopter dans sa forme un projet de loi permettant de se fournir en
médicaments anti-sida moins onéreux, et de résister au lobbying des grands
groupes pharmaceutiques internationaux.

"Le Kenya doit être autorisé à se fournir partout dans le monde pour
importer les médicaments les moins chers", a estimé dans un communiqué le Dr
Chris Ouma, d'Action Aid, l'une des organisations qui composent la Coalition
Kenyane pour l'Accès aux Médicaments Essentiels (KCAEM).

Les députés, qui étudient un projet de loi révisant l'actuel code de la
propriété industrielle, doivent "s'assurer que la santé publique l'emporte
sur les intérêts financiers privés", ajoute le communiqué.

Le projet de loi inclut des clauses permettant au gouvernement de profiter
d'une disposition des accords sur la Propriété intellectuelle liée au
commerce (TRIPS), signés dans le cadre de l'organisation mondiale du
commerce (OMC).

Elles permettent à un pays de contourner les droits de patente d'une
compagnie pharmaceutique, en cas d'urgence ou de désastre national et
notamment, d'importer des médicaments génériques moins coûteux fabriqués par
exemple en Inde ou au Brésil.

Il s'agit, en particulier des médicaments anti-rétroviraux (ARV), qui
permettent de freiner le développement de la maladie, soigner les effets
secondaires et prolonger la durée de vie.

Une réunion entre des responsables de groupes pharmaceutiques internationaux
et des députés membres des commissions concernées, prévue jeudi, a été
annulée au dernier moment, face à un début de campagne de presse des ONG
dénonçant une tentative de lobbying.

Les députés avaient été invités dans un hôtel de Mombasa, sur la côte
kenyane, a précisé à l'AFP un haut responsable du groupe Pfizer, qui a
requis l'anonymat.

"Il y avait beaucoup d'obstacles en raison d'une mauvaise interprétation,
selon laquelle nous tentions de faire pression pour l'abandon de ce projet
de loi, et tout a été politisé de manière inappropriée", a-t-il déclaré.

"Les députés ne doivent pas laisser passer l'opportunité d'inclure les
gardes-fous de l'OMC permettant de sauver des vies" car "la vie de millions
de Kenyans est en jeu", a dit M. Ouma.

Quelque 2,5 millions d'adultes sont séropositifs au Kenya, selon les
statistiques officielles, et on estime qu'environ 500 meurent chaque jour de
maladies liées au sida. En Europe et aux Etats-Unis, le taux de mortalité
lié au sida a diminué de 75% depuis l'introduction des ARV, qui demeurent
hors de portée de la plupart des Africains, estime la KCAEM.

Au Kenya, le coût du traitement aux ARV le moins élevé, négocié par certains
hôpitaux, est de 1.330 à 1.620 dollars US par personne et par an, explique
la KCAEM, qui le compare aux 350 dollars en cours au Cameroun et au Nigeria,
où les médicaments génériques sont disponibles.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Kenya : projet de loi en faveur des génériques ARV, remed <=