e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] OMS+Adventis intensifient la lutte contre la maladie du sommeil

E-MED: OMS+Adventis intensifient la lutte contre la maladie du sommeil
-------------------------------------------------------------------------

Communiqué OMS/23
3 mai 2001

    L?ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE ET AVENTIS ANNONCENT UNE INITIATIVE
MAJEURE POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA MALADIE DU SOMMEIL
  Genève et Francfort ?

http://www.who.int/inf-pr-2001/fr/cp2001-23.html

  3 mai 2001 ? L?Organisation mondiale de la Santé (OMS) et Aventis Pharma
AG, la société pharmaceutique d?Aventis, ont annoncé aujourd?hui avoir
franchi un pas majeur dans la lutte contre la trypanosomiase africaine. Plus
connue sous le nom de maladie du sommeil, cette maladie mortelle touche
actuellement jusqu?à 500 000 personnes en Afrique subsaharienne et l?on
estime à 60 millions le nombre des personnes exposées à la maladie dans 36
pays.

 Directeur général de l'OMS Dr. Gro Harlem Brundtland et CEO
Aventis Pharma Dr. Richard J. Markham


Aventis Pharma a engagé 25 millions de dollars pour appuyer les activités de
l?OMS dans le domaine de la trypanosomiase africaine sur une période de cinq
ans. Le projet comporte trois aspects qui sont liés entre eux :

Don de médicaments : Aventis Pharma fournira trois médicaments selon les
quantités déterminées par l?OMS. Ces produits sont la pentamidine, le
mélarsoprol et l?éflornithine, tous trois essentiels au traitement de la
trypanosomiase. Ces médicaments seront donnés à l?OMS qui, sur
recommandation d?un groupe d?experts qu?elle aura nommés, fera le point tous
les six mois sur les quantités nécessaires aux traitements et approuvera les
demandes de médicaments.

L?OMS fera distribuer les médicaments par l?organisation humanitaire
Médecins sans Frontières (MSF). Aventis Pharma fera parvenir tous les
médicaments à MSF qui, selon les recommandations de l?OMS, les distribuera
aux programmes nationaux de lutte et aux organisations non gouvernementales
(qui interviennent en association avec les autorités nationales). Les
programmes nationaux de lutte et les organisations non gouvernementales
(dont MSF) soumettront leurs demandes de médicaments à l?approbation de l?
OMS.

Dans le cadre de l?engagement des entreprises pharmaceutiques à appuyer
cette initiative majeure de santé, Bristol-Myers Squibb a accepté de
financer le coût de la matière première nécessaire à la production de 60 000
flacons d'eflornithine (ce qui correspond environ à la quantité requise pour
couvrir une année de besoins).

Surveillance et lutte : Avec l?appui financier d?Aventis Pharma, l?OMS
entend accélérer les activités de surveillance et de lutte dans les pays
africains les plus touchés en soutenant les programmes nationaux existants
et nouveaux et en reliant leurs efforts à ceux du réseau international de
lutte contre la trypanosomiase. Il s?agira notamment :

de renforcer les programmes nationaux de lutte par des activités de
formation,d?évaluation et de suivi ;

de rénover et de rééquiper les centres de traitement déjà en place au sein
ou à proximité des populations touchées;

de renforcer les équipes sanitaires chargées d?atteindre les populations peu
accessibles et mal desservies, et de dépister et diagnostiquer la maladie
chez les personnes qui peuvent être infectées ;

de réinstituer des activités de surveillance régulière et de cartographie
dans les régions où l?on sait ou soupçonne que la trypanosomiase est
susceptible de sévir ;

de surveiller la pharmacorésistance.

La contribution d?Aventis Pharma permettra aussi à l?OMS de conduire des
programmes de sensibilisation du public dans l?ensemble des pays les plus
touchés.

Recherche et développement : Avec l?appui financier d?Aventis Pharma, l?OMS,
par l?intermédiaire du Programme spécial PNUD/Banque  mondiale/OMS de
recherche et de formation concernant les maladies tropicales (OMS/TDR),
organisera et appuiera de nouvelles activités de recherche sur la
trypanosomiase africaine en mettant l?accent sur l?adaptation des
traitements actuels, le développement de nouvelles voies de synthèse pour un
produit existant et le développement de nouvelles molécules pour l?avenir.

« Nous pouvons maintenant entrevoir l'arrêt de la propagation de la
trypanosomiase », a déclaré le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général
de l?OMS. « Grâce à l?amélioration de la surveillance, du traitement et des
activités de recherche, on peut maintenant espérer pouvoir mieux combattre
cette maladie. »

« Nous sommes très reconnaissants de l?engagement impressionnant d?Aventis
Pharma en faveur de cette cause. Nous espérons que d?autres, inspirés par
nos efforts, viendront nous rejoindre car il reste beaucoup à faire »,
a-t-elle ajouté.

« Nous nous félicitons d?avoir forgé ce partenariat avec l?Organisation
mondiale de la Santé et de jouer un rôle important dans la lutte contre
cette redoutable maladie. Ce partenariat est un exemple de collaboration
entre le secteur public et le secteur privé dans la recherche de solutions
viables pour lutter contre les maladies mortelles », a déclaré pour sa part
Richard J. Markham, Chief Executive Officer (CEO) d?Aventis Pharma. « Nous
nous sommes engagés à jouer un rôle important pour améliorer la qualité de
la vie et contribuer au développement durable de notre monde. »

L'OMS et Aventis Pharma félicitent les Organisations non gouvernementales,
en particulier MSF, pour leurs efforts en faveur de la sensibilisation du
public à l'égard de la maladie du sommeil qui affecte des pays africains
pauvres. L'OMS continuera à chercher de nouveaux partenaires
gouvernementaux, institutionnels et privés afin d'accélérer la lutte contre
la maladie du sommeil.

La prévalence de la trypanosomiase africaine humaine continue de croître
alors que la maladie avait presque été éliminée au début des années 60. Il s
?agit d?une infection parasitaire transmise par la glossine ou mouche
tsé-tsé. Le parasite finit par affecter le système nerveux central,
entraînant des troubles neurologiques graves et, en l?absence d?un
traitement, provoque toujours la mort. On estime que 10 % environ seulement
des malades reçoivent actuellement un traitement adéquat. Pour toute une
série de raisons - notamment les conflits armés qui touchent les pays d?
endémie ou le fait que d'autres maladies retiennent davantage l?attention de
la communauté internationale - on a assisté à une diminution spectaculaire
des activités de dépistage systématique, nécessaires pour lutter contre la
maladie.

On distingue deux formes de trypanosomiase africaine humaine selon le
parasite concerné :

Trypanosoma brucei gambiense (T.b. gambiense), que l?on trouve en Afrique
centrale et en Afrique de l?Ouest et qui cause une infection chronique. Le
sujet  peut être infecté pendant des mois, voire des années, sans présenter
de symptômes évidents de la maladie. Pourtant, lorsque les symptômes
apparaissent, la maladie a déjà atteint un stade avancé et, en l?absence d?
un traitement, provoque la mort.

Trypanosoma brucei rhodesiense (T.b. rhodesiense), que l?on trouve en
Afrique australe et orientale, provoque une infection aiguë qui apparaît
après quelques semaines. Le parasite est plus virulent et la maladie se
développe plus rapidement ; le dépistage clinique est lui aussi plus rapide
et la mort survient plus vite en l?absence d?un traitement.

Les principaux pays africains touchés sont l?Angola, le Cameroun, le Congo,
la Côte d?Ivoire, la Guinée, l?Ouganda, la République centrafricaine, la
République démocratique du Congo, le Soudan et le Tchad. Grâce à cet accord,
l?OMS espère pouvoir relancer les programmes de lutte dans des pays comme le
Ghana, le Libéria, le Kenya, le Nigéria, la République-Unie de Tanzanie et
le Sierra Leone, où le risque de trypanosomiase africaine est élevé, mais où
les activités de lutte ont été rares ces dernières années. L?OMS espère
également collaborer avec tous les autres pays d?endémie ou exposés à la
trypanosomiase africaine.



  Pour plus d'informations, les journalistes peuvent prendre contact avec M.
Gregory Hartl, Porte-parole de l'OMS, Genève. Tél. (+41 22) 791 4458;
télécopie: (+41 22) 791 4858; adresse électronique: hartlg@who.int

[Modérateur : qu'en pense MSF? CB]

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] OMS+Adventis intensifient la lutte contre la maladie du sommeil, remed <=