e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] de la bonne santé de l'industrie pharmaceutique (2)

E-MED: de la bonne santé de l'industrie pharmaceutique (2)
-------------------------------------------------------------------------


[Quelques ordres de grandeurs pour comprendre la question du traitement des
personnes vivant avec le VIH/SIDA : Kofi Annan estime à 7,8 - 11,1 milliard
d'Euro la somme annuelle nécessaire pour assurer un traitement; l'Afrique
sous-saharienne rembourse pour sa dette chaque année 15 milliards d'Euro;
en comparaison les bénéfices de GlaxoSmithKline sont évalués à 9 milliards
d'Euro pour l'année 2001 (voir ci-dessous). Cours approximatifs de change :
1 Euro = 0,62 livre Sterling = 0,9 dollar.]

Christian Labadie
CLabadie@t-online.de

*****************

Glaxo défend 1,4 milliards de livres de bénéfices

Les critiques concernant la politique SIDA en Afrique sont rejetées

Rapport spécial: SIDA

Andrew Clark
Mercredi 25 avril 2001
The Guardian

http://www.guardian.co.uk/aids/story/0,7369,478103,00.html

La plus grande compagnie de médicament de Grande-Bretagne, Glaxo
SmithKline, était acculée à la défensive hier après avoir annoncé ses
bénéfices pour le premier trimestre, enregistrant £1.38bn (soit 2,23
milliard d'Euro) au milieu d'une tornade concernant la polémique sur
l'accès aux traitements dans les pays en voie de développement.

Le cadre supérieur Jean-Pierre Garnier a rejeté avec colère les suggestions
que sa compagnie devrait se sentir embarrassée par ses retentissantes
finances en raison du pitoyable accès aux traitements VIH-SIDA en Afrique.

"En qualité de cadre supérieur, je ne serai jamais embarrassé face à mes
actionnaires d'avoir de bons résultats," a-t-il dit. Les "gens doivent
commencer à réaliser que médicaments et bénéfices sont des choses
compatibles. Vous ne pouvez pas obtenir l'un sans l'autre."

Il a dit qu'il n'y aurait aucune critique envers Glaxo s'il n'y avait aucun
traitement pour le VIH-SIDA. "Les médicaments SIDA existent parce que nous
les avons découverts."

"La société veut que nous développions de nouveaux médicaments - c'est pour
cela que nous sommes ici. Vous ne pouvez pas faire cela sans produire des
bénéfices pour les actionnaires."

"Aucune tentative de découvrir des médicaments sur une base non-lucrative
n'a jamais fonctionné."

"Regarder la Russie - ils n'ont jamais découvert aucun nouveau médicament."

Pendant ses trois premiers mois en tant qu'entité fusionnée, les bénéfices
de Glaxo SmithKline ont augmenté de 11% à taux de change constant: une
prouesse qualifiée de "solide" par les analystes. Les ventes des
traitements VIH-SIDA étaient en hausse de 12% à £298m (soit 480 millions
d'Euro), dont une augmentation de 43% à £32m pour les revenus provenant
hors d'Europe et des Etats Unis (soit 51 millions d'Euro).

Un porte-parole d'Oxfam a dit: "Ces chiffres montrent tout à fait à quel
point l'industrie pharmaceutique est profitable, et combien de marge il y
aurait pour accomoder des concessions sur les marchés en voie
développement."

Glaxo était le moteur principal pour persuader l'industrie de retirer la
requête la semaine dernière [19 avril 2001] contre le gouvernement
sud-africain, qui défiait le droit de ce pays à distribuer les copies bon
marché des médicaments VIH-SIDA.

"Je suis personnellement intervenu avec Kofi Annan pour obtenir une
solution," a dit M. Garnier. "Je suis très fier de la façon, dont Glaxo
SmithKline s'est comporté - nous avons clairement entraîné l'industrie dans
une nouvelle direction." Quelques analystes ont suggéré que l'évolution
pourrait mener à des batailles pour les médicaments bon marché pour les
personnes âgées et pour les groupes à faible revenu ailleurs dans le monde.

Mais M. Garnier a dit: "Si ceci se propage à d'autres pays, cela pourrait
bel et bien faire périr l'industrie, parce qu'elle ne pourrait pas
récupérer ses dépense de recherches et de développement."

La croissance de Glaxo a été soutenue par augmentation des ventes de
l'antidépresseur Paxil, l'antibiotique Augmentin et les traitements contre
l'asthme Flixotide et Serevent.

M. Garnier a admis que la société désire vivement préparer l'obtention
d'autorisations de marché pour plus de produits en fin de développement
pour sa filière médicaments [note de traduction, le texte anglais original:
Mr Garnier admitted the firm was keen to licence in more late-stage
products for its drugs pipeline]. Mais il a rejeté des bruits d'une autre
fusion, cette fois avec American Home Products: "Notre priorité est de
trouver des [nouveaux] produits et d'obtenir leur autorisation de marché."

Le médicament contre la grippe, Relenza, très controversé, - qui a été
empêché par le NHS il y a deux ans - s'est révélé une déconvenue
internationale. M. Garnier a admis que son efficacité était faible et que
ce médicament n'est plus une priorité. Les actions de Glaxo ont glissé de
25p à £17.85 hier.

Guardian Unlimited © Guardian Newspapers Limited 2001

Source: http://www.guardian.co.uk/aids/story/0,7369,478103,00.html

Modérateur: remerciements prevges.SIDA@ml.free.fr
Liste pour la diffusion et la traduction d'information en français sur le
SIDA

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>