e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Sida: des pays Non-Alignés réclament un accord spécial

E-MED: Sida: des pays Non-Alignés réclament un accord spécial
-------------------------------------------------------------------------

Sida: des pays Non-Alignés réclament un accord spécial pour les pays pauvres
JOHANNESBURG, 26 mars (AFP) - 21h55

L'Inde, le Swaziland et le Lesotho ont réclamé lundi un accord spécial sur
le traitement du sida pour les pays en voie de développement, lors d'une
réunion de 20 ministres de la Santé de pays membres du Mouvement des
Non-Alignés à Johannesburg.

"Le sida c'est comme un tremblement de terre où tous les jours des gens
meurent. Nous avons besoin d'avoir des médicaments abordables pour nos
pays", a déclaré le ministre indien de la Santé, Chandreswar Parard Thakur,
lors d'une conférence de presse.

Le ministre a proposé la création par les donateurs d'un fonds dédié à la
lutte contre le sida dans les pays en voie de développement.

Il a également proposé que les pays Non-Alignés forment un groupe de
pression pour amener les compagnies pharmaceutiques à baisser leurs prix et
négocier des contrats spécifiques pour les régions pauvres, comme les 14
Etats formant la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC).

Les pays Non-Alignés "pourraient travailler en bloc comme la SADC, ce qui
contribuerait à faire baisser les prix. Ils doivent agir en bloc", a-t-il
ajouté.

Le ministre indien a par ailleurs déclaré que les 33 pays Non-Alignés
participant à cette réunion de deux jours, soutiennent le gouvernement
sud-africain dans son  procès contre 39 compagnies pharmaceutiques
internationales sur l'accès aux copies "génériques" de médicaments, qui a
commencé début mars à Pretoria.

Son homologue bostwanais, Joy Phumaphi, a accusé les compagnies
pharmaceutiques de "délibérément tenir (les médicaments) loin des gens
qu'elles sont censées assister".

L'Inde arrive en seconde place par le nombre de personnes infectées par le
HIV avec environ trois à cinq  millions de personnes touchées alors qu'au
Botswana on estime entre 18 pc et 20 pc de la population le nombre de
personnes porteuses du virus.

MM. Thakur et Phumaphi ont déclaré qu'en dépit des offres faites pour des
médicaments moins onéreux venant de compagnies comme Indian manufacturer
Cipla, ils n'avaient pas les moyens de se procurer des anti-rétroviraux. Et
que les moyens dont ils disposent leur permettent d'appliquer les programmes
visant à empêcher la transmission du virus de la mère enceinte à son enfant.

Le ministre de la Santé du Swaziland Patsile Dlamini a déclaré pour sa part
que même si les médicaments étaient gratuitement offerts, leur distribution
reviendrait cher aux pays pauvres tout comme le coût de l'administration de
ces médicaments à des patients recevant le traitement avec de la nourriture.

Les 20 ministres de la Santé participant à la conférence  doivent définir
une stratégie commune pour faciliter l'accès de leurs pays à des médicaments
bon marché, contre le sida en particulier, avant la clôture de leurs travaux
mardi.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Sida: des pays Non-Alignés réclament un accord spécial, remed <=