e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Accès aux Antirétroviraux (ARV): le supplice de l'Afrique

E-MED: Accès aux Antirétroviraux (ARV): le supplice de l'Afrique
-------------------------------------------------------------------------

Accès aux Antirétroviraux (ARV): le supplice de l'Afrique
- Lumière-Action

Nous venons par le biais de ce mail vous faire part de notre position sur
les génériques et sur la nouvelle réduction des ARV avec brevet en CÔTE
D'IVOIRE. En fait depuis les évènements d'Afrique du sud (le procès des
firmes pharmaceutiques contre la production des génériques)nous assistons à
une lutte sans merci des firmes pour avoir le monopole de la production des
ARV, cela en oubliant bien souvent les malades .

C'est dans cette optique, que plusieurs firmes parmi lesquelles GLAXOWELCOME
ont signé un protocole de réduction des ARV (en contrepartie d'un monopole)
avec le gouvernement ivoirien. Les ARV reviendront à 67 000 FCFA/mois au
lieu de 300 000 FCFA/mois. Ils ont ensuite commencé à faire une campagne
d'intoxication à l'endroit des génériques. Nous disons que cette réduction
loin de répondre à un souci philanthropique ou social, répond bel et bien à
un souci économique. En fait, devant la probable adoption d'une fabrication
des génériques en Afrique du sud et la diminution du prix des ARV qui
suivra, les firmes internationales cherchent à protéger leurs arrières en
signant des contrats avec les pays qui ne sont pas atteints par le besoin de
fabriquer ou de se procurer des génériques. Ils procèdent ensuite à une
campagne d'intoxication et embrigadent les états dans leurs maillons.
Ceux-ci ne peuvent plus commander de génériques pourtant plus adaptés à
leurs populations. Nous disons que la récente réduction dans notre pays est
moins que satisfaisante car combien de nos malades peuvent réellement
s'acheter des médicaments à 67000 francs CFA par mois. Au niveau des ONG,
nous avions déjà obtenu une réduction des ARV de 10 000 F CFA à 25 000 FCFA
par mois pour 500 personnes mais même là, certains de nos membres n'arrivent
pas à payer parce qu'ils doivent en plus d'autres charges médicales faire
face à l'alimentation contrôlée que nécessitent les ARV. Devant cela, nous
disons que l'acte des firmes est mal venu. Aussi lançons-nous un SOS pour
que :

- d'abord les firmes arrêtent leur campagne d'intoxication à l'endroit des
ARV génériques.

- ensuite que l'opinion internationale fasse pression sur nos gouvernants
pour qu'ils commandent des génériques qui sont bénéfiques pour nous (en fait
l'achat des médicaments avec brevets d?un seul patient peut couvrir l'achat
de médicaments génériques pour 3 patients).

- enfin que la communauté internationale et les firmes pharmaceutiques
envisagent une gratuité des médicaments parce qu'il faut bien se demander
pour qui se font les progrès scientifiques? Est-ce pour les hommes ou les
animaux? Si c'est pour l'intérêt supérieur de l'homme alors les différentes
tentatives pour limiter l'accès des patients aux ARV peut être comme un
crime contre l'humanité.


Lumière-Action
lumiere-action@ci.refer.org


Remerciement à SAFCO
safco@hivnet.ch
 http://www.hivnet.ch:8000/africa/safco/

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Accès aux Antirétroviraux (ARV): le supplice de l'Afrique, e-med <=