e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Sida: Baisse de prix pour deux antirétroviraux en Afrique (2)

E-MED: Sida: Baisse de prix pour deux antirétroviraux en Afrique (2)
-------------------------------------------------------------------------

[Voici la proposition de BMS en français...ouf! CB]

COMMUNIQUE

Bristol-Myers Squibb annonce un plan accelere de lutte contre le SIDA en
Afrique

Paris, 14 mars 2001 - Bristol-Myers Squibb annonce aujourd'hui de nouvelles
initiatives pour aider a combattre l'epidemie de VIH/Sida en Afrique
Sub-Saharienne :

* Des produits proposes en dessous de leur prix de revient.
Bristol-Myers Squibb va proposer ses deux produits contre le VIH/Sida,Videx
(et Zerit, aux pays africains a des prix encore plus bas -  en dessous de
leur prix de revient - dans le cadre du programme ACCESS regroupant les
organisations internationales telles que ONUSIDA, OMC, la
Banque Mondiale, UNICEF et le Fonds des Nations Unies pour le Developpement
des Populations.

* La transparence sur les prix proposes.
Les prix des produits proposes dans le cadre du programme ACCESS sont
desormais publics.  Dans le cadre de ce programme les medicaments
anti-retroviraux de Bristol-Myers Squibb contre le VIH/Sida, Videx( et
Zerit(, seront proposes dans chaque pays d'Afrique qui souhaite participer à
ce programme au prix d'1 dollar US par jour, soit 0.15$ par jour pour
Zerit(et 0.85$ par jour pour Videx(, prix en dessous de leur prix de
evient.

* L'Extension du programme "Secure the Future"
Bristol-Myers Squibb a decide d'etendre son programme "Secure the Future" a
l'Afrique francophone en y apportant un financement complementaire de 15
millions de dollars US ce qui porte a 115 millions de dollars US le montant
global de ce programme.
Ceci permettra de continuer à developper des moyens innovants pour assurer
la prevention et le traitement du VIH/Sida parmi les femmes et les enfants
et d'aider les associations locales à gerer cette crise.
A travers cette initiative Bristol-Myers Squibb travaillera avec les
gouvernements africains et les communautes locales pour apporter une
solution à cette epidemie, pays par pays.

* La suspension des droits de brevet en cas d'urgence.
Bristol-Myers Squibb va s'assurer que ses brevets ne constituent pas un
obstacle à l'acces aux traitements du VIH/Sida en Afrique a un prix bas.
Suite a un accord signe recemment par Bristol-Myers Squibb avec l'Universite
de Yale qui co-detient les droits de brevet de Zerit(en Afrique du Sud,  il
a ete decide que ce brevet sera suspendu sans frais pour traiter le Sida
dans ce pays.
De plus, Bristol-Myers Squibb ne detient aucun autre brevet dans les autres
pays d'Afrique qui empecherait d'utiliser ces medicaments.

"Il n'est plus question ici de profits et de brevets, mais bien de pauvrete
et d'une epidemie devastatrice", a souligne John McGoldrick, Executive Vice
President de Bristol-Myers Squibb.  "Nous ne cherchons a faire aucun profit
sur nos produits anti-VIH/Sida en Afrique et nous ne laisserons pas notre
brevet sur Zerit (etre un obstacle a la prise en charge de cette epidemie".

Bristol-Myers Squibb a, depuis plusieurs annees, ete un acteur majeur dans
la decouverte de nouvelles approches therapeutiques et de nouvelles
solutions pour la prise en charge de l'epidemie de VIH/Sida en Afrique, dont
le point culminant est l'annonce aujourd'hui de ce programme en quatre
points.

En 1999, Bristol-Myers Squibb a lance un programme de 100 millions de
dollars "Secure the Future" pour sponsoriser la recherche, l'education et le
travail des associations locales en Afrique Sub-Saharienne.

En mai 2000, dans le cadre de l'initiative ACCESS, Bristol-Myers Squibb a
reduit les prix de ses medicaments contre le VIH/Sida de 90% par rapport aux
prix pratiques dans les pays developpes.

"Les faits sont clairs. Le continent africain est menace, les besoins en
infrastructure sanitaire sont enormes et une action urgente est necessaire,
maintenant", a souligne McGoldrick.  "Il y a 36 millions de personnes
seropositives dans le monde, 26 millions vivent en Afrique. On estime que
seuls 12 a 15 millions d'Africains seraient medicalement eligibles pour
recevoir un traitement anti-sida dans les meilleures conditions,
c'est-a-dire 10 fois plus que le nombre en recevant actuellement dans le
monde.
Nous assumerons notre part, mais tout le monde s'accorde sur le fait que les
medicaments ne resoudront pas, a eux seuls, l'immense problematique de
l'épidémie mondiale de VIH/Sida. Des investissements de grande ampleur en
matiere d'infrastructure sanitaire sont necessaires et cruciaux.

Les gouvernements africains et les subventions provenant des gouvernements
europeens, japonais et americain doivent rejoindre les organisations
internationales des Nations Unies, les Laboratoires pharmaceutiques, les ONG
et tous les volontaires pour s'attaquer a cette tragedie humaine qui se
deroule actuellement en Afrique.
Nous, Bristol-Myers Squibb, n'avons bien sur, pas toutes les reponses, mais
nous esperons que nos initiatives aideront les malades africains du Sida et
pourront permettre d'aider a accelerer l'action et la comprehension du monde
envers ce probleme.

En dehors de l'Afrique, nous maintiendrons les niveaux de prix sur lesquels
nous nous sommes engages dans le cadre de l'Initiative ACCESS et examinerons
les demandes des pays au cas le cas", rajoute-t-il.

Contact :  Beatrice de Lacharriere
 Directeur Communication
 Tel: 01.40.90.60.23 / Fax: 01.40.90.66.09
 E-mail: beatrice.delacharriere@bms.com

__________________________________________

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Sida: Baisse de prix pour deux antirétroviraux en Afrique (2), e-med <=