e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Médicaments anti-Sida : 40 compagnies protestent

E-MED: Médicaments anti-Sida : 40 compagnies protestent
-------------------------------------------------------------------------

Médicaments anti-Sida : 40 compagnies protestent
 Un groupe d'entreprises pharmaceutiques poursuit en justice le gouvernement
sud-africain pour essayer d'arrêter l'importation ou la fabrication non
contrôlées de versions  à prix réduits de médicaments brevetés contre le
sida. Selon elles, il s'agit de violation de la législation sur la propriété
intellectuelle.

Ailleurs en Afrique, certains groupes ont travaillé avec l'Onu pour fournir
des médicaments réduits de manière contrôlée. (DR)

 LONDRES - Cette action a été lancée par l'association des producteurs
pharmaceutiques sud-africains au nom de ses membres, qui protestent contre
ce qu'ils qualifient de violation de la législation sur la propriété
intellectuelle. Le procès aura lieu à partir du 5 mars devant la Haute cour
de Pretoria. Il doit mettre fin à une controverse qui dure depuis trois ans.

  Le laboratoire GlaxoSmithKline, le plus gros producteur mondial de
médicaments contre le VIH (virus d'immunodéficience humaine) basé à Londres,
a déclaré que l'industrie s'engageait à fournir des médicaments bon marché
pour lutter contre le sida en Afrique, mais a ajouté qu'elle s'inquiétait
des  conséquences de la loi promulguée par l'ancien président Nelson Mandela
en 1997. En vertu de cette législation, le gouvernement sud-africain peut
fabriquer ou importer jusqu'à 15% de médicaments contre le sida sans tenir
compte de leur brevet. Un responsable du ministère sud-africain de la Santé
à Pretoria a expliqué que le gouvernement défendrait cette législation, car
il la considère comme un  outil important pour se garantir le droit
d'obtenir des médicaments bon marché pour combattre l'épidémie qui ravage le
pays.

 Crainte d'une chute des prix

   "Le gouvernement veut légaliser l'importation parallèle de ces
médicaments. Il dispose d'une loi qui existe mais est en attente
d'application, car les compagnies pharmaceutiques s'y sont opposées et la
contestent au nom des lois sur la propriété intellectuelle", a expliqué à
Reuters Jo-Anne Collinge, du ministère de la  Santé. Sur les 34 millions de
personnes dans le monde infectées par le VIH, 25  millions vivent en Afrique
sub-saharienne, mais seule une infime proportion de ces malades a accès aux
médicaments anti-rétroviraux qui ont permis de réduire les taux de mortalité
dans les pays industrialisés.

     Cette affaire est une épine dans le pied de l'industrie pharmaceutique
qui souhaite empêcher un développement non contrôlé dans les pays en
développement de médicaments génériques anti-sida. Elle craint en effet que
cela ne fasse tâche d'huile en Europe et Amérique du Nord, où les prix du
marché sont élevés. Ailleurs en Afrique, les groupes pharmaceutiques ont
travaillé avec l'Onu pour fournir des médicaments réduits au gouvernement de
manière contrôlée. Le Sénégal et l'Ouganda ont tous deux obtenu des accords
de fourniture de médicaments contre le sida dans le cadre de l'Initiative
d'accès  accéléré de l'Onu conclue l'an dernier. Le Swaziland, le Kenya, la
République centrafricaine, le Bostwana et le Gabon devraient les imiter en
2001. L'Afrique du Sud n'a pas souscrit à ce programme.

Reuters et Le Figaro
http://www.lefigaro.fr

[à  suivre... CB]

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Médicaments anti-Sida : 40 compagnies protestent, remed <=