e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Droits de l'homme et santé publique à l'EUPHA

E-MED: Droits de l'homme et santé publique à l'EUPHA
-------------------------------------------------------------------------

Chers collègues, chers amis,

Pour votre information, je vous joins l'éditorial de la Revue Santé Publique
"Droits de l'homme et santé publique: de Jonathan Mann à Moncef Marzouki" et
vous convie à nous retrouver le jeudi 14 décembre à 18 heures aux journées
de la Société Française de Santé Publique et de la Fédération Européenne
(EUPHA) qui auront lieu à la Cité de la Villette.

Moncef Marzouki, à qui son passeport a été retiré, ne pourra venir présenter
sa communication ; nous lirons donc le texte qu'il nous a fait parvenir et
nous projetons de constituer un Comité Européen de soutien à cette occasion.

Je vous rappelle que M. Marzouki est convoqué au tribunal à Tunis le 16 >
décembre.

N'hésitez pas à vous manifester si vous ne pouvez vous déplacer.

Bien cordialement

Dr Virginie Halley des Fontaines
Institut Santé et Développement
15, rue de l'Ecole de Médecine
75006 Paris
Tél. et fax : 01.43.29.33.74
halley@ccr.jussieu.fr

***************

DROITS DE L?HOMME ET SANTE PUBLIQUE, DE JONATHAN MANN A MONCEF MARZOUKI

Le 27 Juillet dernier, le Professeur Moncef Marzouki, professeur de médecine
communautaire à la Faculté de Médecine de Sousse (Tunisie) a été licencié de
son poste d?enseignant.

Dans tous les milieux francophones de la santé publique au Québec et en
France notamment, et sans doute bien au delà, Moncef Marzouki est admiré et
respecté.

Il est respecté d?abord pour le travail qu?il a accompli à Sousse dans le
champ de la santé communautaire et de son enseignement. Pendant des années,
jusqu?à ce que les autorités tunisiennes y mettent fin en 1994, Sousse a
été, dans le monde, une des expérimentations les plus dynamiques d?une
approche de la santé publique vraiment fondée sur un autre type de relations
entre les médecins et la population. L?action, l?enseignement et les écrits
de Moncef Marzouki restent des modèles pour nous tous.

Moncef Marzouki est respecté pour une autre raison : son combat acharné pour
les droits de l?homme. Le combat d?un médecin, d?abord en faveur des droits
de l?enfant. Moncef Marzouki est membre de l?International society of child
abuse and neglect (IPSCAN), fondateur de l?African network for prevention of
child abuse and neglect, titulaire du prix Henri Kempe de l?IPSCAN pour son
action en faveur de l?enfance africaine. Le combat d?un citoyen, ensuite. De
1989 à 1994, Moncef Marzouki a présidé la ligue tunisienne des droits de l?
homme ; il est le porte parole du Conseil national pour les libertés en
Tunisie (CNLT), membre du comité directeur de l?Organisation arabe des
droits de l?homme.

Mais bien sûr, le médecin et le citoyen ne font qu?un. Un des premiers,
Moncef Marzouki, dans une publication du Réseau international francophone
pour la promotion de la santé (REFIPS) a montré que le respect des droits
humains est une condition préalable à la santé des populations. En 1994, il
écrivait que « C?est le déséquilibre, ou l?absence des droits
socio-économiques, politiques et individuels qui est le facteur principal de
« l?élection » au sud des populations à risque pour la maladie, le mal-être
et l?indignité [?.]. On ne verra jamais un état complet de bien-être
physique, mental et social chez une personne n?ayant pas accès à la culture,
la liberté politique,
la justice? » (1).

A cet égard, Moncef Marzouki était bien de la même trempe que Jonathan Mann,
auquel notre revue a rendu hommage en 1998 en publiant, de façon posthume,
son texte magnifique sur « Santé publique : éthique et droits de la
personne », où il déclarait notamment qu? « à travers leur focalisation sur
les déterminants sociétaux du bien-être, les droits de la personne offrent à
la santé publique un cadre, un vocabulaire et un guide pour l?analyse et
pour la réponse directe aux déterminants sociétaux de la santé plus utile
que n?importe quel cadre de références hérité de la tradition biomédicale ou
de santé publique passée » ; ou encore que : « promotion et protection des
droits de la personne, et promotion et protection de la santé, sont
indissociables » (2).

Voilà pourquoi, alors qu?elle ne se reconnaît aucun droit d?intervenir dans
la politique tunisienne, la revue Santé publique a le devoir aujourd?hui,
comme d?autres l?ont fait auparavant (3) (4), de soutenir le combat de
citoyen et de médecin de Moncef Marzouki. Nous ne pouvons pas nous
satisfaire des motivations annoncées du licenciement de Moncef Marzouki de
son poste d?enseignant : l? « absence injustifiée »?. Privé de son passeport
depuis plusieurs années, et venant de se le voir restitué, il a accompli,
pour le compte du CNLT, une mission d?information en Europe et en Amérique
du Nord. Aucune université, aucune autorité sanitaire dans le monde, n?a
jamais licencié un enseignant brillant, sérieux, reconnu pour « absence
justifiée »??A fortiori après lui avoir enlevé la plus grande partie de ses
fonctions.

Il faut rappeler que jamais depuis 1994, le Professeur Marzouki n?a été
autorisé à aller recevoir, à l?étranger, les distinctions qui lui avaient
été décernées par des sociétés professionnelles ou des mouvements
humanitaires.

La santé publique, dans tous les pays, a un grand besoin de la « présence
justifiée » de Moncef Marzouki sur le terrain des droits de l?homme. Ou
alors l?idée même d?une éthique de la Santé Publique deviendrait vide de
signification. Comme serait vide de sens la charte d?Ottawa qui, parmi les
conditions fondamentales de la santé, cite « la paix, (??) la justice
sociale et l?équité ».

Jean-Pierre Deschamps
Virginie Halley des Fontaines


1 ? MARZOUKI M. - Promotion de la Santé, une vision du Sud. In « Promouvoir
la santé ». Montréal, Réseau Francophone international pou la promotion de
la santé, 1994, 19-38.
2 ? MANN J. ? Santé publique : éthique et droits de la personne ? Santé
publique 1998,
10 : 239-50.
3 ? WELSH J. Health and human rights : persecution of Tunisian doctor. The
Lancet 1996,
348 : 1499.
4 ? Le 21 Septembre 2000, l?Université Pierre et Marie Curie ? Paris VI,
Institut Santé et Développement, a organisé autour de Moncef Marzouki une
amicale manifestation de soutien.

--
Adresse pour les messages destinés au forum E-MED:
<e-med@usa.healthnet.org>
Pour répondre à un message envoyer la réponse au forum
ou directement à l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages à :
<owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Droits de l'homme et santé publique à l'EUPHA, halley <=