e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Le marché noir du Viagra

E-MED:  Le marché noir du Viagra
-------------------------------------------------------------------------
Le marché noir du Viagra, florissant à Bangkok, envahit la toile

Par Joshua KURLANTZICK
BANGKOK, 29 mars (AFP) - Le marché noir du Viagra, qui fait les délices de
certains en Thaïlande, gagne peu à peu l'internet, et donc le reste du
monde, à la faveur d'une législation locale permissive.

La Thaïlande, premier pays en Asie du sud-est à avoir légaliser la fameuse
petite pilule miracle contre l'impuissance sexuelle, est devenu un havre
pour les trafiquants, qui limitaient jusqu'à présent leur action auprès des
touristes.

Ce médicament, vendu sur ordonnance dans la plupart des pays du monde, est
très répandu dans les "quartiers chauds" de Bangkok.

Tenanciers de bars et prostituées vendent la petite pilule bleue grâce à la
complicité de pharmaciens locaux.

Selon médecins et diplomates, au moins 15 touristes sont morts de crise
cardiaque en Thaïlande, probablement en raison d'une surdose de Viagra ou
pour avoir ingurgité des contrefaçons dangereuses pour la santé.

"Davantage de touristes meurent ici, et beaucoup d'entre eux ont pris du
Viagra illégal, et nous pensons que cela a un lien avec leur mort", a
déclaré le lieutenant-colonel Suchai Chindavanich, qui dirige la police
touristique en Thaïlande.

"Les hommes prennent ces pilules pour le côté vertical de la chose, et ils
finissent à l'horizontale, pour toujours", a sobrement commenté de son côté
Lek, un "pharmacien" de rue du "quartier chaud" de Bangkok.

Les gouvernements étrangers commencent aussi à s'inquiéter de la facilité
avec laquelle le Viagra est désormais disponible "en ligne".

Sur demande des Etats-Unis, la police thaïlandaise a récemment arrêté 22
personnes accusées de vendre des médicaments, y compris du Viagra, via
l'internet à des clients américains, ont indiqué des diplomates de
l'ambassade américaine à Bangkok.

Des responsables des douanes américaines et des policiers thaïlandais ont
investi des hangars à Chiang Mai (nord) et à Bangkok où ces médicaments
étaient entreposés avant d'être livrés via l'internet à des clients à
l'étranger, selon ces responsables.

"La plupart de ces pharmacies virtuelles sont crées à la va-vite pour
éviter les lois américaines. Elles ne prennent pas grand soin de la
sécurité" de leurs patients, a ainsi expliqué un responsable des douanes
américaines, cité par le New York Times.

La firme pharmaceutique américaine Pfizer, qui commercialise le Viagra, a
refusé de commenter l'existence d'un marché noir de la pilule miracle, qui
peut s'avérer dangereuse pour la santé en cas de surdose ou sans suivi
médical. Mais malgré ce danger, les acheteurs sont légion.

Avant cette vague d'arrestations, les pharmacies thaïlandaises sur
l'internet, qui permettent aux consommateurs occidentaux de contourner
l'obstacle de l'ordonnance, peinaient à répondre à la demande.

"Il ne s'agit pas seulement du marché étranger. Nous avons arrêté des gens
vantant les mérites du viagra dans leurs bars à destination de la clientèle
touristique", a souligné le lieutenant-colonel Suchai.

"Ils n'étaient évidemment pas médecins, juste tenanciers de bar, et ils
vendaient du Viagra à n'importe qui", a-t-il ajouté.

Dans les bars de Patpong, le quartier chaud de Bangkok, la plupart des
propriétaires reconnaissent avoir du Viagra.

"Tout le monde en veut. Tous ces hommes qui viennent ici pour le sexe,
réclament cette pilule", a expliqué Lek.

Certains hommes, pour qui l'impuissance n'est pas un problème, prennent
quand même du Viagra en espérant ainsi décupler leur performances
sexeulles.

De plus, le Viagra acheté en Thaïlande s'avère nettement moins cher que
celui en vente dans les pharmacies occidentales.

Mais beaucoup de touristes se laissent griser par les effets réels ou
supposés de la pilule miracle, a estimé Klaus Schick, responsable des
affaires légales auprès de l'ambassade d'Allemagne à Bangkok, cité par le
journal Nation.

"Ils achètent du Viagra ... et surestiment leur capacité à faire face au
soudain changement qu'il provoque dans leur comportement", a estimé ce
diplomate.

"Les gens pensent qu'ils sont totalement en sécurité, parce que
l'hospitalité est ici une vraie industrie, alors ils prennent des risques
qu'ils ne prendraient pas chez eux", a-t-il expliqué.

"Quelquefois trop d'hospitalité tue", a résumé ce diplomate.
--
Adresse pour les messages destin\351s au forum E-MED:
  <e-med@usa.healthnet.org>
Pour r\351pondre \340 un message envoyer la r\351ponse au forum
ou directement \340 l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages \340 :
  <owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Le marché noir du Viagra, ReMeD75013 <=