e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Message-ID :

E-med: Accès au cotrimoxazole 
-------------------------------------------------------- 
Du 29 au 31 mars, à Hararé, se tiendra une conférence d'une importance
capitale
pour les personnes atteintes d'Afrique. L'ONUSIDA et l'OMS y réunissent
pendant
trois jours des experts internationaux pour étudier l'opportunité d'un accès
large au cotrimoxazole - pour toutes les personnes atteintes - en prévention
des infections opportunistes du VIH. Ce meeting est censé déboucher sur des
recommandations internationales pour l'Afrique. 
 
Etant donné l'enjeu que l'accès au cotrimoxazole représente, il est urgent
qu'un débat soit lancé sur la question. Elle doit faire la une de l'actualité
africaine en matière de VIH. Cette consultation peut être le premier pas vers
la mise en place de mesures concrètes pour permettre aux malades d'accèder à
des soins et à des traitements, et elle ne sera constructive que si chacun des
participants mesure l'ampleur des enjeux, et l'urgence du problème ! 
 
Un certain nombre de médecins, d'activistes, de personnes atteintes se battent
pour que l'accès aux traitements du VIH soit possible en Afrique. A l'heure
actuelle, ce combat est encore une lutte d'avant garde : les organismes
internationaux et les gouvernements d'Afrique et d'Occident donnent la
priorité
à la prévention, au détriment des soins, et refusent pour la plupart de
coordonner les deux dans une approche globale  de prévention / dépistage /
soins.
 
Lorsque que les malades africains réclament des antiviraux, on crie à l'utopie
: trop cher, trop compliqué, trop risqué, trop exigeant en terme
d'infrastructure.
 
Mais voilà un traitement antibiotique simple, efficace, peu coûteux et
relativement disponible, qui n'a pas non plus la faveur des gouvernement ou
des
bailleurs. Les médecins le connaissent mal, en dehors des capitales il n'est
pas prescrit en préventif, et aucune vraie stratégie nationale n'a été mise en
place en Afrique pour assurer sa dispensation systématique dans de bonnes
conditions.
 
Lorsque les malades africains réclamaient ce traitement, on leur disait
jusqu'ici d'attendre : attendre les résultats des essais en cours, attendre
que
l'on soit sûr de l'intérêt économique de ce traitement et que l'on ait fini
d'étudier les risques de propagation de résistances aux antibiotiques que sa
distribution massive pourrait entraîner.
 
Il est temps d'en parler sérieusement. Il est temps d'aller au fond des
problèmes, si cela doit être fait, pour que les personnes atteintes d'Afrique
accèdent enfin à des traitements qui marchent. 
 
Nous vous engageons à en débattre. 
 
Nous, séropos en France, nous avalons du cotrimoxazole depuis 1985, en
préventif. Nous avons exigé qu' en 1995, plutôt que de faire des recherches
supplémentaires pour tester l'efficacité de ce traitement sur les
Africains, on
se lance dans une vraie politique de dispensation de traitement en Afrique.
Les
essais ont tout de même eu lieu. Suite à quoi, en Côte d'Ivoire, un consensus
scientifique a été atteint : il préconise l'usage précoce (dès l'apparition
des
premiers signes cliniques de l'infection) de ce traitement pour tous les
séropos. Ces recommandations, nous les avons, et nous les diffuserons si
certains sont intéressés.
 
Il est maintenant question d'évaluer si -hors de la Côte d'Ivoire- l'urgence
serait la même. 
 
Nous pensons que oui, quelques soient les statistiques sur les résistances de
tels ou tels germes ou bactéries à Dakar, à Lilongwe ou à Johannesburg. Et
nous
avons des arguments.
 
Mais nous souhaitons lancer la discussion avant Hararé, afin de déblayer le
terrain et ainsi avancer le travail de cette consultation. Nous attendons vos
avis, vos témoignages, vos expériences, sur les différents forums et mailing
lists [Français : <mailto:e-med@usa.healthnet.org>e-med@usa.healthnet.org ;
<mailto:safco@hivnet.ch>safco@hivnet.ch ; Anglais :
<mailto:treatment-access@hivnet.ch>treatment-access@hivnet.ch,
<mailto:e-drug@usa.healthnet.org>e-drug@usa.healthnet.org and
<mailto:af-aids@hivnet.ch>af-aids@hivnet.ch ]. Ils nourriront la réflexion des
participants - dont nous faisons partie - et contribuerons à faire de cette
"consultation d'experts" un évènement plutôt qu'une "conférence" de trop.
 
 
Khalil Elouardighi
North/South Commission
Act Up-Paris
 
Marie de Cenival
Vice-President in charge of North/South issues 
Act Up-Paris
tel : 01 49 29 44 75
fax : 01 48 06 16 74
e mail : <mailto:planetafrica@asso.globenet.org>planetafrica@asso.globenet.org


--
Adresse pour les messages destin\351s au forum E-MED:
  <e-med@usa.healthnet.org>
Pour r\351pondre \340 un message envoyer la r\351ponse au forum
ou directement \340 l'auteur.
Pour toutes autres questions addresser vos messages \340 :
  <owner-e-med@usa.healthnet.org>

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>